Diabétique, il se prive de soins

©2006 20 minutes

— 

Pour afficher son refus des reconduites à la frontière, un Talençais de 64 ans a entamé une grève des soins. Diabétique et cardiaque, Didier Terrière a pris hier matin ses médicaments pour la dernière fois. Une manière radicale d'exiger la régularisation d'un jeune Congolais de 19 ans, scolarisé dans un lycée bordelais et menacé d'expulsion. « J'en aurai pour quatre ou cinq jours », pronostique froidement Didier Terrière. Mais ce membre du Réseau éducation sans frontière mène un « combat » : « C'était pareil sous Vichy, fustige-t-il. Mon geste relève d'un ras-le-bol politique. Ce n'est pas du sentimentalisme, mais un chantage en réponse au terrorisme d'Etat actuel. Pour ma famille, c'est très dur à comprendre », admet-il.

M. G.