Le lycée Saint-Louis défend ses labos

©2006 20 minutes

— 

Le lycée technique Saint-Louis de Bordeaux n'a pas attendu la journée de mobilisation des enseignants, jeudi, pour descendre dans la rue. Hier matin, une soixantaine d'élèves, professeurs et personnels techniques de laboratoire (PTL) ont rejoint le rectorat à pied, pour protester contre la suppression d'un poste de PTL. « En huit ans, nous en avons perdu cinq sur quinze », souligne Maïté Mantecon, professeur de chimie. Or, plus les effectifs diminuent, plus l'utilisation des laboratoires est réduite. Avec dix PTL pour une vingtaine de classes, certains travaux pratiques (TP) de physique sont désormais effectués... à l'écrit. « Saint-Louis est spécialisé et réputé pour le travail en laboratoire. Si on nous supprime les TP, notre filière ne sert plus à rien », déplore une lycéenne. Le rectorat a accordé hier la création de deux contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE), temporaires par définition, et l'affectation de l'agent technique actuellement en congé de longue durée. Des solutions jugées « transitoires » par les manifestants. La grève est néanmoins suspendue jusqu'à demain.

Marion Guillot