Huîtres : l'expert a fait le plein de doléances

©2006 20 minutes

— 

Jean-Louis Besème, l'expert mandaté par le ministère de l'Agriculture, a terminé son tour du bassin hier avec, sous le bras, une pile de demandes émanant d'ostréiculteurs et d'élus. La priorité reste « la reconnaissance de calamité agricole, la mise en place du fonds de garantie sollicité depuis dix-huit mois et la nécessité de débloquer des aides à la section régionale conchylicole pour la promotion du bassin », insiste François Deluga, le président de la communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon sud (Cobas).

Par ailleurs, tous ont souhaité que des investigations soient faites sur le test souris. « Une dérogation européenne pourrait permettre d'abaisser le seuil du test biologique sur souris pour la recherche des toxines de 24 heures à 5 heures. Ce seuil est une décision politique et non scientifique », ajoute François Deluga. En ce qui concerne la cause du second décès, la direction générale de la santé n'a « aucune conclusion définitive pour l'instant ». Les ostréiculteurs sont donc toujours privés de revenus et les huîtres sont toujours soupçonnées.

O. Dupont