«La mise en scène du mariage est devenue importante»

SOCIETE La dix-huitième édition du salon du mariage et du pacs, a lieu au palais des congrès de Bordeaux à partir de vendredi...

Mickaël Bosredon

— 

Les mariés cherchent à personnaliser de plus en plus l'événement
Les mariés cherchent à personnaliser de plus en plus l'événement — DR/MAISONDUMARIAGE

La dix-huitième édition du salon du mariage et du pacs, se tient à partir de ce vendredi au palais des congrès de Bordeaux. Quelque 2.000 couples ayant un projet de mariage «dans l’année ou les deux ans» sont attendus, selon l’organisateur Fabrice Guérineau, de la maison du mariage à Bordeaux. Cent-vingt professionnels participeront à cette édition. Alors que le mariage fait débat depuis plusieurs mois, Fabrice Guérineau n’a pas enregistré «de demande de mariage homosexuel pour les années à venir» et pense que «cela ne changera rien: l’organisation pour un mariage homo ou hétéro sera la même.» En revanche, il note que «le pacs fait l’objet de plus en plus souvent d’une fête ; c’est un peu l’antichambre du mariage, et il a tendance à remplacer les fiançailles.»

20minutes fait le point sur les nouvelles tendances.

Des décors à thème. «Les mariés veulent de plus en plus s’approprier leur mariage, et qu’il ne ressemble pas à celui de la cousine ou de la copine» analyse Fabrice Guérineau. Du coup, le mariage à thème se développe. Le «vintage.» est le plus en vogue «Il se décline sur les faire-parts, les accessoires de la mariée, la déco de la salle... Parfois les mariés vont jusqu’à imposer un dress-code à leurs invités. La mise en scène est devenue très importante.»

La robe.  «Courte!» Mary Viloteau, créatrice à Bordeaux, est catégorique. « Nous réalisons aussi beaucoup de robes transformables, qui permettent à la mariée de porter une robe longue durant la cérémonie, et d’être plus décontractée durant la soirée. » Le blanc reste la couleur prédominante, et la dentelle fait un retour en force. « Les récents mariages princiers ont eu de l’influence sur la tendance de cette année. » Pour le budget, compter « 2 200 € en moyenne, pour une robe en soie de création française, sur mesure. »

Le lieu.  Dans le Sud-Ouest, «les châteaux viticoles ont une véritable côte depuis trois ans, remarque Fabrice Guérineau. L’Aquitaine est certainement la région de France qui propose le plus de domaines ouverts au publics, et aujourd’hui on compte environ 150 châteaux qui proposent l’organisation de mariage.» La location de ces salles varie de 800€ à 4.000€ pour les plus prestigieuses.

Le repas. La tendance est «à la fête et au convivial, soutient Fabrice Guérineau, et parfois au spectaculaire.»  «On privilégie de plus en plus un buffet, qui permet aux convives de se mélanger, seul le plat principal étant servi à table.»

Jusqu’au 20 janvier. Entré:10€ (une entrée offerte pour une achetée sur www.maisondumariage.com).