RFF rassure sur les coûts

— 

Pour Bruno de Monvallier, directeur régional de Réseau ferré de France en Aquitaine, les rumeurs de dépassement budgétaire, sur le tronçon de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux, sont infondées. C'est ce qu'il a asséné mercredi, alors que Guillaume Pepy, président de la SNCF, aurait glissé à des élus girondins, lors d'une rencontre au mois de la décembre, que la facture pourrait atteindre les 10 milliards d'euros, au lieu de sept, rapporte le quotidien Sud-Ouest. La livraison de cette ligne est prévue pour 2017. Si cette rumeur se confirmait, cela pourrait faire réfléchir les élus de la région, avant de s'engager sur le prolongement de la ligne vers Toulouse et Hendaye. ■ M.B.