Homosexualité à prouver

©2006 20 minutes

— 

Un jeune Algérien homosexuel menacé d'expulsion a plaidé sa cause vendredi devant le tribunal administratif de Bordeaux. Réfugié chez un oncle depuis 2004 et scolarisé en BEP à Mérignac, il a expliqué avoir été rejeté par sa famille en raison de ses orientations sexuelles. Son homosexualité pourrait lui valoir jusqu'à trois ans de prison en Algérie, où elle est considérée comme un délit. Evoquant la « perversité » de l'administration qui demande que le jeune homme justifie de ses préférences sexuelles, son avocat, Pierre Landete, a fourni une attestation rédigée par son compagnon et a demandé l'obtention d'un titre de séjour pour des motifs relevant de la vie privée. Le tribunal administratif rendra son délibéré demain.