Prison ferme pour un agresseur

Mickaël Bosredon

— 

Un déchaînement de violence. Trois personnes comparaissaient mardi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, pour une agression commise dimanche vers 6 h 30, contre trois jeunes, dans une rame du tramway de la ligne B, entre la station Quinconces et Grand théâtre. Le principal prévenu a été condamné à dix mois de prison, dont huit avec sursis, et a été placé sous mandat de dépôt. Quatre et cinq mois de prison avec sursis ont été respectivement infligés aux deux autres agresseurs. D'autres personnes ont participé à la bagarre, selon les caméras de vidéosurveillance, mais se sont échappées et n'ont pas été identifiées.

Propos homophobes


Les trois prévenus ont, eux, été interpellés quelques minutes après les faits. Ils s'en sont pris à leurs victimes, qui sortaient de boîte de nuit. Les prévenus ont proféré des propos homophobes. Deux des victimes se sont alors tenu la main. Le principal agresseur a ensuite poursuivi les jeunes hommes dans la rue, et, à l'aide d'une matraque télescopique, a continué à frapper. L'un d'eux a essuyé la plupart des coups, et souffre d'un traumatisme crânien, d'une plaie au front, et de plusieurs ecchymoses. ■