Croisière cauchemar en Turquie

©2006 20 minutes

— 

C'est dans une prison turque que se sont achevées les vacances de rêve de la famille Bassard. Ce couple d'hôteliers des Chartrons et leurs parents sont soupçonnés d'être impliqués dans la mort de leur marin marocain. Le drame s'est noué le 22 août sur le yacht du père, Max Bassard. Tout serait parti d'une querelle sur la disparition du zodiac du bateau, raconte Shirley, la soeur de l'hôtelier David Bassard, qui vient de les retrouver en Turquie. Firhat Hichad, qui gardait depuis un an le bateau, n'aurait pas supporté d'être accusé du vol. Il a alors poignardé le père, « qui faisait la sieste », rapporte la jeune femme. Puis a « fait descendre tout le monde dans le salon », menaçant de tout faire sauter. Après quelques heures, David Bassard finit par le maîtriser. « Ils lui ont attaché les pieds et les mains », le laissant à l'intérieur, selon Shirley. Ce n'est qu'à l'arrivée des secours au port de Fethiye qu'ils se sont aperçus qu'il était mort. Alors que Max Bassard, blessé, est conduit à l'hôpital, les autres membres de la famille sont incarcérés. Sa femme, Marylène, 54 ans, et leur belle-fille Sylvie, 24 ans, ont été libérées jeudi et placées sous contrôle judiciaire. Seul David, 30 ans, demeure en prison. Tous attendent désormais la date de leur procès.

Sophie d'Ambra