Meurtre de Dorian, le procès a commencé

JUSTICE Deux hommes sont jugés aux assises de la Gironde depuis lundi pour le meurtre de Dorian Bambara...

Elsa Provenzano

— 

Sofiane Médiouni, (à gauche) l'un des deux accusés, comparait libre.
Sofiane Médiouni, (à gauche) l'un des deux accusés, comparait libre. — S.ORTOLA/20minutes

La mort de Dorian Bambara, 23 ans, le 16 août 2009 sur les quais de Bordeaux avait suscité beaucoup d’émoi. Ce jeune homme sans histoire avait été retrouvé vers les 6 h du matin couché à plat ventre sur un banc, devant le conservatoire Jacques Thibaud, une plaie béante au cou. Le procès qui s’est ouvert lundi aux assises de Bordeaux va tenter jusqu’à jeudi de déterminer ce qui s’est passé ce samedi soir, à la sortie des discothèques.

Deux personnalités à cerner

Dans le box des accusés, on trouve deux hommes jugés pour le meurtre de Dorian et la tentative de meurtre sur Grégory Pierre, un ami de Dorian, blessé ce soir-là. Sofiane Mediouni comparait libre puisqu’il a été libéré sous contrôle judiciaire en décembre 2010. Abdelhalim Ziane, est en détention provisoire à la maison d’arrêt de Gradignan. Il est suspecté d’avoir porté les coups de couteau mortels à la victime. Les deux accusés se sont montrés peu bavards devant la cour qui a tenté, lundi, de cerner leurs personnalités. Tous deux d’origine algérienne, ils expliquent avoir fui la guerre civile avec leurs familles pour venir en France. Abdelhalim Ziane, principal accusé, a 30 ans aujourd’hui, et  exerçait le métier de peintre en bâtiment. Son frère le décrit comme « calme et réservé » et parle d’un changement de comportement après son agression en 2006, à Bordeaux. Gravement blessé Abdhelhalim Ziane a passé un mois dans le coma. « Il s’est refermé sur lui-même après cela », raconte son frère. L’accusé lui, a reconnu devant la cour qu’il avait commencé à prendre de la cocaïne de façon ponctuelle après cette agression. Les deux accusés étaient alcoolisés le soir du drame et les analyses ont aussi révélé la présence de cocaïne

L’ association Dorian
Suite au drame, l’association Dorian a été créée pour lutter contre la violence des jeunes. Une marche blanche avait été organisée un an après la mort de Dorian Bambara et une plaque commémorative a été posée.