Le calendrier du retour de Juppé à Bordeaux

— 

La chambre électorale du tribunal d'instance de Bordeaux a examiné lundi la demande de cinq électeurs bordelais qui contestent la réinscription de l'ancien Premier ministre Alain Juppé sur les listes électorales.
La chambre électorale du tribunal d'instance de Bordeaux a examiné lundi la demande de cinq électeurs bordelais qui contestent la réinscription de l'ancien Premier ministre Alain Juppé sur les listes électorales. — David Boily AFP/Archives
20 décembre 2005 : un an après sa condamnation à un an d’inéligibilité et 14 mois de prison avec sursis, dans l’affaire des emplois fictifs du RPR, Alain Juppé revient à Bordeaux pour s’inscrire sur les listes électorales de la ville. Il vit à Montréal depuis l’été 2005, où il donne des cours à l’école nationale d’administration publique (ENAP).

Mars 2006 : toujours évasif sur son éventuel retour à Bordeaux, il annonce qu’il prendra sa décision à Pâques, dans le quotidien Aujourd’hui en France.

1er mai 2006 : « On verra ». C’est la réponse d’Alain Juppé au quotidien québécois La Presse, qui l’interroge sur son possible retour en France et à Bordeaux.

7 mai 2006 : la réponse ne tarde pas à se préciser. Sur son blog, Alain Juppé annonce un retour en France pour l’été, à la fin de l’année universitaire québécoise.

19-20 mai 2006 : Alain Juppé passe le week-end à Bordeaux, entre autres pour y trouver un logement. Il opte pour une location dans un quartier chic, près de l’école où sa fille sera inscrite. Il déjeune le samedi midi avec son successeur, Hugues Martin, et plusieurs élus de la majorité municipale.

Juillet 2006 : Hugues Martin confirme le retour anticipé d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux. La démission de la majorité municipale est pressentie pour septembre ou octobre.

5 août 2006 : première apparition en public d’Alain Juppé, avec sa femme Isabelle. Ils assistent au match de reprise des Girondins contre Toulouse, dans une travée proche de la tribune présidentielle du stade Chaban-Delmas. Dîner avec Hugues Martin.

20 août 2006 : nouvelle apparition au stade, pour le second match de la saison (Bordeaux-Lyon).

28 août 2006 : La majorité municipale UMP-UDF-DVD de Bordeaux démissionne en bloc afin de permettre à l'ancien Premier ministre de retrouver son fauteuil de maire après avoir purgé sa peine d'inéligibilité.

29 août 2006 : Première allocution d’Alain Juppé à la presse depuis son départ au Québec, il y a 20 mois. Il confirme être candidat à la mairie de Bordeaux, ainsi qu’aux prochaines élections législatives, dans la 2ème circonscription de la Gironde. Il espère également reconquérir la présidence de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB), occupée par Alain Rousset (PS).

1er septembre 2006 : le préfet de Gironde, Francis Idrac, fixe les élections municipales anticipées aux 8 et 15 octobre.

4 septembre 2006 : alors que la gauche connaît une période de flottement, Michèle Delaunay se retire de la course aux municipales pour laisser la place à Jacques Respaud qui représentera la liste PS-PC.

6 septembre 2006 : Pierre Hurmic, élu Verts, annonce qu’il ne se rallie pas à la liste PS-PC et préfère partir seul.

29 septembre : dernier conseil municipal d'Hugues Martin, qui s'est tenu à la demande de l'opposition. Le maire a clos la séance sous les applaudissements.

8 octobre : premier tour des élections municipales à Bordeaux. Alain Juppé est réélu à 56,24% des voix.