Les MNS soufflent

— 

 « Le nombre d’accidents a diminué de moitié par rapport à juillet. »Le lieutenant Jean-Bernard Rivet, responsable des CRS-MNS de la côte atlantique, se réjouit de la baisse des températures et du retour au calme de l’océan, après un mois de juillet bouillant à tous les niveaux.«Il faisait très chaud et l’océan était fort. Tous les facteurs étaient réunis pour qu’on explose les records d’accidents ». Depuis début août, c’est le calme plat. «Les gens ne se baignent presque pas car il fait frais et les conditions anticycloniques ont limité la houle», observe le lieutenant Rivet. Aucun décès n’a d’ailleurs été enregistré depuis le début
du mois dans les eaux de la côte aquitaine, alors qu’en juillet, trois noyades se sont produites dans les Landes et au Pays Basque. Une jeune fille de 13ans a néanmoins trouvé la mort le 12août à Lacanau, étouffée par le sable après avoir creusé un tunnel.