Visiter des commerces bordelais depuis chez soi

Mickaël Bosredon

— 

On peut visiter des commerces bordelaises sur le site Urban Dive
On peut visiter des commerces bordelaises sur le site Urban Dive — S.ORTOLA/20MINUTES

Visiter un commerce depuis chez soi avant de s’y rendre. C’est le concept que le site Urban Dive est en train d’expérimenter en ce moment à Bordeaux. Emanation du site d’aide à la mobilité Mappy, Urban Dive a photographié l’intérieur d’un petit millier de magasins, hôtels et restaurants du centre-ville de Bordeaux en juin dernier, avant de les mettre en ligne ces derniers jours.

Pas du e-commerce

« Le but est d’aider le commerçant à avoir de la visibilité sur le web, et du trafic dans son magasin, explique Pascal Thomas, président de Mappy, mais cette expérimentation n’est pas du e-commercee. » En revanche le site s’enrichira d’infos pratiques, concernant la disponibilité des produits, la réservation en ligne et la possibilité de prendre rendez-vous avec un commercial.

Un premier test avait été mené à Saint-Germain-en-Laye, en banlieue parisienne, mais c’est Bordeaux qui a été choisi pour la première expérimentation à grande échelle. Tous les commerçants n’ont pas joué le jeu. Ainsi chez Minelli, « un photographe est bien passé, mais la direction n’a pas donné suite » explique une vendeuse. Pascal Thomas reconnaît qu’avec les franchises, « il est parfois compliqué d’obtenir les autorisations. » La mise en ligne des photos est pour le moment gratuite pour les commerçants, « mais dans une deuxième phase nous les relancerons et leur proposerons de les mettre mieux en avant sur le site, contre une rémunération de l’ordre de 200 à 400 € par an. »

Une nouvelle version du site de Mappy sera disponible en janvier prochain, intégrant toutes les fonctionnalités d’Urban Dive, qui lui fermera par la suite. « Nous avons décidé de fusionner les deux, Urban Dive nous a servi de vaisseau test pour changer l’interface de Mappy » explique Pascal Thomas.