Seat: Ca sent la fin…

Auto Le constructeur espagnol, membre du groupe VW, vient de présenter ses résultats annuels. Entre les chiffres et ce que l’on voit ces dernières années, on peut se demander si la marque vivra encore longtemps.

Stéphane Lémeret
La survie de Seat de plus en plus incertaine
La survie de Seat de plus en plus incertaine — DR

C’est une question qui nous avait déjà effleurés en juin 2022. A cette époque, nous avions assisté à un évènement plutôt grandiose (et probablement très coûteux), par lequel Cupra fêtait ses 4 ans d’existence. A cette occasion, le jeune constructeur qui devait initialement être la marque sportive du groupe (avant de devenir la marque sportive ET électrique), avait également exposé ses projets d’avenir. Intérieurement, nous nous étions demandé : « Tiens au fait, qu’a annoncé Seat, pour les années futures ? Rien du tout… »

Montée en puissance

Et voici qu’aujourd’hui, les chiffres révèlent simultanément une grosse montée en puissance de Cupra (+93% en 2022 par rapport à 2021), et un quasi effondrement de Seat (-40%). Sur un total de 385.600 ventes des deux marques, Cupra s’en adjuge déjà 153.800. Or, aucun nouveau modèle n’est annoncé pour Seat, et surtout aucun modèle électrique. La tendance n’est donc pas près de s’inverser. Cette intuition que nous avions eue en juin 2022 est aujourd’hui un peu plus forte : VW mise gros sur Cupra, et va laisser Seat disparaître discrètement. A moins qu’on ne sache pas encore tout. A moins que Seat devienne « autre chose ». Réponse le mois prochain, lors d’une grosse conférence de presse qui se tiendra à Munich.