Mercedes coiffe Tesla au poteau

Auto La marque à l’étoile devient le premier constructeur au monde à certifier la conduite autonome de niveau 3 aux Etats-Unis.

Stéphane Lémeret
Mercedes devance Tesla dans la course à la conduite autonome.
Lancer le diaporama
Mercedes devance Tesla dans la course à la conduite autonome. — DR

N’en déplaise à Tesla qui encense son Auto Pilot malgré de nombreux déboires, Mercedes est le premier constructeur automobile au monde à introduire la conduite automatisée de niveau 3 aux Etats-Unis, le Nevada étant le premier Etat à confirmer la conformité du système. Une étape majeure qui fait du Drive Pilot le premier et unique système de niveau 3 autorisé à être utilisé sur les autoroutes américaines dans un véhicule de série.

S et EQS

Mercedes entend bien continuer à s’étendre à la Californie plus tard cette année, les documents de certification ayant d’ores et déjà été déposés auprès des autorités de l’Etat. Le Drive Pilot sera disponible aux États-Unis en option sur les Classe S et EQS Berline, les premières voitures devant être livrées aux clients dans le courant de cette année. Là où c’est autorisé, le Drive Pilot prend en main la vitesse, la distance et la direction jusqu’à 64 km/h. Il s’adapte à l’environnement (panneaux de signalisation) et réagit aux situations imprévues (freinages, évitements) de manière totalement autonome.