Voitures électriques : Le nombre de bornes de recharge reste insuffisant en France

énergie L’objectif des 100.000 bornes de recharge ouvertes au public n’a toujours pas été atteint

20 Minutes avec agence
— 
Des bornes de recharge Tesla, aussi appelées Superchargeurs, pour voitures électriques. (illustration)
Des bornes de recharge Tesla, aussi appelées Superchargeurs, pour voitures électriques. (illustration) — Mourad ALLILI/SIPA

Si les ventes de véhicules électriques se portent bien, la disponibilité et le maillage des bornes de rechargement restent insuffisants. Au 31 décembre 2022, le pays comptait 82.000 points de charge, selon les calculs de l’Avere France (l’association de promotion du véhicule électrique) relayés par BFM Business. Ce qui signifie que l’objectif de 100.000 bornes de recharge ouvertes au public souhaité par le gouvernement pour 2021 n’a toujours pas été atteint.

Toutefois, le nombre de points de charge a largement augmenté en 2022, avec un gain de 28.400 de nouveaux points, soit une augmentation de 53 %. Début 2021, on ne comptabilisait que 35.000 points de charge. Du côté du marché des véhicules, les ventes de voitures électriques sont en hausse, avec plus de 200.000 transactions en 2022, soit 13 % du marché du neuf.

35 % de bornes lentes

On compte 1,1 million de voitures électrifiées (en comptant les plus de 400.000 véhicules hybrides rechargeables). L’installation des bornes est en phase avec le marché selon LCP Delta, un cabinet de consultants qui conseille les entreprises sur la transition énergétique.




Il y a actuellement un point de charge ouvert au public pour 8 véhicules électriques en moyenne. Pour obtenir ce chiffre, il suffit de diviser le nombre total de véhicules électriques par le nombre de points de charge. Mais encore faut-il que ces bornes soient efficaces. Or, 35 % d’entre elles disposent d’une charge inférieure à 7,4 kW et un peu plus de la moitié (53 %) de bornes entre 7,4 et 22 kW.

Les problèmes de maillage

En outre, 84 % du réseau serait opérationnel, selon les chiffres de l’Avere. Ce qui peut poser problème lors de certaines périodes chargées comme les départs en vacances. Autre point important, le maillage de ces bornes selon leur puissance. Elles doivent être ultrarapides sur autoroute et peuvent être plus lentes quand elles sont installées sur le parking d’un cinéma ou d’un centre commercial.



Enfin, reste la question de la facilité pour les usagers de régler l’utilisation des bornes. Or, ce n’est pas toujours le cas, selon nos confrères. L’objectif des 100.000 bornes lancé il y a deux ans devrait être atteint en 2023, tandis que le gouvernement vise les 2 millions de véhicules électriques d’ici 2030.