Mondial de l’automobile : Deux fois moins de visiteurs qu’en 2018 pour cette édition rétrécie

VOITURE Le salon s’est tenu cette année sur 7 jours contre 13 pour les éditions précédentes

20 Minutes avec agence
Le Mondial faisait son retour, après près de quatre années d'absence.
Le Mondial faisait son retour, après près de quatre années d'absence. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Bilan mitigé pour le Mondial de l’automobile de Paris. L’événement a attiré 400.000 visiteurs cette année, contre un million en 2018, a annoncé, lundi, l’organisateur du salon, au lendemain de sa fermeture. « Cette fréquentation dépasse les objectifs initiaux prévus, pour un salon qui se tient désormais sur sept jours (au lieu de 13 pour les éditions précédentes) », a précisé l’agence Hopscotch, qui organisait ce 89e salon avec la Plateforme de l’automobile (PFA).




De nombreux groupes absents

Après quatre années d’absence en raison du Covid, le Mondial de l’auto présentait cette année une édition rétrécie, en l’absence de nombreux groupes comme Volkswagen (Porsche, Lamborghini, Seat…), BMW-Mini ou Ferrari. Sur le salon, aux côtés de Renault qui a présenté sa nouvelle 4 L, et du groupe Stellantis (Peugeot-DS-Jeep), les constructeurs chinois comme WEY ou BYD étaient présents en majesté avec leurs modèles électriques et de grandes ambitions sur le marché européen. Plusieurs banques proposaient aussi leurs offres de location longue durée.

Le groupe Renault s’est félicité dans un communiqué d’avoir vendu 500 véhicules au cours du salon, dont de nombreux Austral, le SUV qu’il présentait sur son stand. Dacia a enregistré de son côté près de 300 commandes.

Le salon pénalisé « par la crise du carburant » ?

A l’image du salon de Genève (annulé trois fois) ou de celui de Détroit (réduit), ces grands évènements cherchent leur voie, alors que l’industrie automobile est engagée dans un coûteux virage vers l’électrique et que les constructeurs se sont habitués aux événements en ligne. En 2021, le salon de Munich s’était ouvert aux autres mobilités, comme le vélo et les scooters électriques, attirant également 400.000 spectateurs sur une semaine.



Hopscotch a précisé que 60 % des visiteurs de cette édition du Mondial étaient Franciliens, alors qu’auparavant « la majorité des visiteurs venaient de province ». Ces derniers auraient été « pénalisés par la crise du carburant » et auraient « préféré renoncer à leur venue à Paris », selon l’organisateur. Le salon Equip’auto, qui rassemblait les professionnels de l’automobile dans les pavillons voisins, a indiqué de son côté avoir attiré plus de 78.000 visiteurs, dont certains ont pu aussi profiter du Mondial.