La Renault Mégane E-Tech Electric ne perd jamais d’infos

Auto Grâce à une innovation brevetée, les informations liées à la monte d’équipements de personnalisation ne se perdent jamais, même en après-vente.

Stéphane Lémeret
Planche de bord de Renault Megane E-Tech Electric
Planche de bord de Renault Megane E-Tech Electric — DR

Renault a déposé pas moins de 300 brevets lors de la conception de la nouvelle Mégane électrique et de sa plateforme. Parmi ceux-ci figure le « bouclier de configuration programmable », une technologie qui permet au conducteur de bénéficier de la mise à jour automatique tout en conservant les éventuelles personnalisations qu’il a effectué chez son garagiste. Exemple : si vous changez la taille des jantes, la voiture le sait et cette information est conservée dans le système d’exploitation du véhicule. Un gage de sécurité et de sérénité.


Renault Megane E-Tech
Renault Megane E-Tech - DR


125 ans d’innovation

Depuis près de 125 ans, Renault, à l’instar d’autres constructeurs, a déposé des milliers de brevets d’innovation. C’était le cas dès 1899 avec la boîte de vitesses à prise directe, en 1909 avec le démarrage automatique du moteur sans manivelle, en 1961 avec la « cinquième porte » (hayon), en 1983 avec le « plip » de fermeture des portes à infrarouge, ou encore en 2000 avec la clé mains-libres.