Mort de Mavachou : Jeremstar fournit des messages de la youtubeuse pour aider l'enquête sur sa mort

RESEAUX Dans une vidéo, le youtubeur avait affirmé se tenir « à la disposition de la Justice » pour aider l’enquête

C.R.
Mavachou dans une vidéo publiée en avril 2021
Mavachou dans une vidéo publiée en avril 2021 — Capture d'écran/YouTube

Le monde du Web s’active pour faire la lumière sur la mort de Maëva Frossard. Un mois après sa disparition,  Jeremstar espère dissiper le mystère relatif aux conditions qui ont poussé l’influenceuse  Mavachou au suicide. Le 22 décembre dernier, jour de son décès, une enquête pour « harcèlement moral ayant poussé au suicide » a été ouverte. Depuis, plusieurs témoins ont été entendus, rapporte Le Parisien.

Des centaines de messages transmis

C’est notamment le cas de Jeremstar. La star de YouTube, spécialisée dans le domaine de la téléréalité, connaît les effets du  cyberharcèlement pour en avoir été la cible et a créé  une plateforme sur laquelle figurent des témoignages et des contacts en cas de besoin. Quelque temps avant son décès, Mavachou s’était confiée à l’influenceur à propos de la haine qu’elle recevait sur les  réseaux sociaux.

Le lien que les deux personnalités du Web entretenaient a permis aux enquêteurs d’interroger Jeremstar en tant que témoin pendant plus de trois heures ce vendredi, comme il l’a confirmé sur son compte Instagram. Plusieurs centaines de messages écrits, des dizaines de notes vocales et de nombreuses captures d’écran ont été fournies aux personnes en charge de l’enquête.

« Je trouve ça immonde vis-à-vis de mes enfants »

Dans une vidéo publiée le 17 janvier dernier sur sa chaîne YouTube, Jeremstar dévoilait publiquement certains de ces messages dans lesquels Mavachou, mère de quatre enfants, reprochait à son ex-mari, Adrien Czajczynski, lui aussi youtubeur, de porter de fausses accusations. « Il essaie juste d’obtenir la garde, en fait. Et il a parlé d’attouchements sexuels sur la place publique, je trouve ça immonde vis-à-vis de mes enfants », peut-on entendre.

Selon son avocat, Maëva Frossard avait déposé cinq plaintes depuis mai 2020 en raison des attaques la visant en ligne. Juste avant sa mort, la youtubeuse avait porté plainte contre son ex-mari et contre X pour harcèlement moral et provocation au suicide.

Dans sa vidéo YouTube, Jeremstar expliquait se tenir « à la disposition de la Justice pour transmettre les bandes audio que Maëva m’a envoyées pendant de nombreux mois et qui contiennent, j’en suis sûr, pas mal d’éléments, j’imagine, utiles à l’enquête. » L’information judiciaire devrait permettre d’éclaircir les conditions de la mort de la mère de famille de 32 ans.

Si vous avez – ou connaissez dans votre entourage des personnes qui ont – des pensées suicidaires, n’hésitez pas à demander de l’aide. Le numéro national de prévention du suicide est le 3114.