Morbihan : Grâce à son compte Instagram, Thibault aide à sauver des vies

RÉSEAUX SOCIAUX Avec près de 100.000 abonnés à son compte Sauveur2vie, cet étudiant en Staps veut sensibiliser aux gestes qui sauvent

Jérôme Gicquel
— 
Sur son compte Instagram, Thibault propose de courtes vidéos pour se former aux gestes de premiers secours.
Sur son compte Instagram, Thibault propose de courtes vidéos pour se former aux gestes de premiers secours. — Sauveur2vie
  • Originaire du Morbihan, Thibault Carrer sensibilise aux gestes qui sauvent sur Instagram.
  • Son compte Sauveur2vie est suivi par près de 100.000 abonnés.
  • Courant septembre, le jeune homme a reçu un message de félicitations du président de la République.

Il l’annonce d’emblée sur sa page : « Je ne remplace pas les formations diplômantes ». Mais à sa manière, Thibault Carrer aide tout de même à sauver des vies en partageant sur Instagram ses connaissances sur les gestes qui sauvent. Dans ses publications, sous forme de quiz, de tutos ou de vidéos, le jeune homme, originaire de Sainte-Hélène près de Lorient, enseigne à ses presque 100.000 abonnés les bases du secourisme même s’il ne se voit pas comme un professeur. « Plutôt comme un élève qui souhaite partager ce qu’il a appris », indique cet étudiant de 20 ans, actuellement en 3e année de Staps à Brest.

On apprend ainsi sur son compte Sauveur2vie à bien réaliser une position latérale de sécurité, à détecter les signes d’un AVC, à utiliser une couverture de survie ou à bien réagir en cas d’obstruction des voies aériennes. Autant de gestes essentiels du secours d’urgence que Thibault, qui avait déjà quelques acquis, a eu envie d’approfondir lors du premier confinement. « J’avais du temps pour le faire et je ne voulais pas le perdre à mater des séries sur Netflix », assure-t-il.

Son initiative saluée par le président de la République

Mais à sa grande surprise, il a découvert qu’il n’y avait pas grand-chose pour se former sur les réseaux sociaux. Il s’est donc plongé dans des manuels « pas toujours très intéressants à lire ». Les connaissances emmagasinées, avec un diplôme de secouriste en poche pour les valider, le jeune homme a ensuite eu envie de les partager pour « rendre le secourisme un peu plus sexy et attrayant ». Dans la foulée, il s’est ainsi lancé sur Instagram, adoptant un ton volontairement vulgarisateur pour toucher le plus grand nombre. Ses leçons ont vite séduit quelques milliers d’abonnés, parmi lesquels des sauveteurs ou des pompiers professionnels qui ont salué sa démarche.

Mais c’est cet été que la machine s’est vraiment emballée avec le partage de ses publications par des comptes suivis par plusieurs millions d’abonnés. « Depuis, cela n’a pas arrêté de grimper », sourit-il. Cette soudaine notoriété lui a d’ailleurs valu de recevoir courant septembre un courrier signé par le président de la République pour le féliciter. « Cela fait toujours plaisir et cela m’encourage à poursuivre, assure-t-il. Mais ma plus grande fierté, ce serait que quelqu’un me dise qu’il a réussi à sauver une vie grâce à mes publications ».