Eric Zemmour, banni d'Instagram, crie à la « censure »

COLERE Eric Zemmour a annoncé ce jeudi qu’il a été banni du réseau social Instagram

A.D.
— 
Eric Zemmour sur le plateau de « Face à l'info » sur CNews.
Eric Zemmour sur le plateau de « Face à l'info » sur CNews. — Stéphane Grangier/CNEWS

Après avoir été perdu son éditeur Albin Michel, le polémiste Eric Zemmour perd un autre canal de diffusion. « Instagram a pris la décision arbitraire de bannir mon compte officiel », a-t-il annoncé ce jeudi sur Twitter.

Et d’ajouter : « Les GAFAM se sont engagés dans une lutte féroce contre les peuples qui ne veulent pas mourir. Ils peuvent me censurer, mais ils ne peuvent pas faire taire tout un peuple ».

« Censure » et « harcèlement judiciaire »

Les « amis » de la star de CNews ont décidé de lancer une pétition pour protester contre « la censure » et « le harcèlement judiciaire » dont il dit être victime. Eric Zemmour sera jugé le 8 septembre pour ses propos sur les mineurs étrangers « assassins » et « violeurs ». Des propos condamnés par le CSA qui a sanctionné CNews, la chaîne d’info du groupe Canal+, d’une amende de 200.000 euros pour « incitation à la haine » et « à la violence ».

Eric Zemmour a déjà été condamné à 10.000 euros d’amende pour injure et provocation à la haine pour les propos extrêmement violents contre l’islam qu’il avait tenu lors de la convention de la droite en septembre 2019.