Twitch : Après Hollande et Castex, Samuel Etienne compte inviter « un représentant de chaque famille politique »

MEDIAS Le journaliste, dont la chaîne Twitch est très populaire, a déclaré à nos confrères du « JDD » qu’il devait « veiller à un équilibre partisan »

F.R.
— 
Samuel Etienne lors de son stream sur Twitch, le 11 mars 2021.
Samuel Etienne lors de son stream sur Twitch, le 11 mars 2021. — Capture d'écran Twitch

Souvent Sam varie. Cette semaine, Samuel Etienne a été au cœur d’une petite polémique. Après avoir reçu, en direct de son domicile et sur sa chaîne Twitch, François Hollande dimanche dernier, il avait annoncé un nouveau rendez-vous au même endroit avec Jean Castex : le Premier ministre répondra aux questions des internautes de dimanche dès 18 heures.

Mercredi, interrogé sur ces entretiens avec des personnalités politiques, La rencontre est tienne, le journaliste a déclaré au micro de RMC qu’il ne comptait pas « donner la parole aux extrêmes ». « Historiquement pour moi le FN hier, le RN aujourd’hui, n’est pas forcément un parti qui a toujours joué la carte de la République et je ne me retrouve pas dans ces idées », a-t-il expliqué.

Le lendemain, en ouverture de sa traditionnelle revue de presse sur Twitch, Samuel Etienne a fait son mea culpa « En tant que journaliste, il faut que je reçoive tout le monde ». Et de préciser : « Si je reçois quelqu’un du RN sur ma chaîne, ce ne sera pas à la maison. » Un peu plus tôt, via Twitter, il avait ainsi lancé une invitation à Marine Le Pen.

« Une certaine forme de courage »

« Je vais lever le pied sur les politiques », a-t-il ensuite annoncé, estimant que « caler deux énormes interviews politiques [celles de François Hollande et de Jean Castex] la même semaine, [était] une grosse connerie. »

Cependant, samedi, Samuel Etienne a fait savoir à nos confrères du JDD qu’il allait convier « un représentant de chaque famille politique jouant la carte des institutions », soulignant qu’il doit, « en tant que journaliste […], veiller à un équilibre partisan. » Et de poser la question : « Un représentant du Rassemblement national ou de La France insoumise acceptera-t-il de venir répondre aux questions de ceux qui me suivent sur Twitch ? […] Il faut une certaine forme de courage pour se confronter à la réalité et aux attentes de la population. »