Le gouvernement Trump porte plainte contre Facebook, accusé de « discriminer » à l’embauche

JUSTICE Le ministère américain de la Justice accuse Facebook de privilégier le recrutement de travailleurs étrangers sous visa temporaire par rapport aux Américains

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de Facebook
Illustration de Facebook — SOPA Images/SIPA

Le réseau social de Mark Zuckerberg à nouveau dans la tourmente. Le ministère américain de la Justice a annoncé jeudi avoir porté plainte contre Facebook pour « discrimination » à l’embauche. Il l’accuse de privilégier le recrutement de travailleurs étrangers sous visa temporaire par rapport aux Américains.

Selon la plainte, présentée dans un communiqué du ministère, Facebook a « intentionnellement créé un système d’embauche qui a empêché des Américains qualifiés d’avoir une chance de connaître et de se présenter » à 2.600 postes au cours des deux dernières années.

Le gouvernement de Donald Trump a tenté à plusieurs reprises récemment de restreindre les visas H1-B très utilisés dans le secteur des hautes technologies, mais s’est heurté à des revers devant les tribunaux.