TikTok : Au secours, l'application est de plus en plus prisée des parents

CHAUD LES DARONS Il n’y a pas que des ados sur TikTok. A la faveur du confinement, parents et grands-parents se sont emparés du réseau social. Mais pour quoi faire ? 

Clément Rodriguez

— 

Les parents ne pouvaient pas passer à côté du succès de TikTok
Les parents ne pouvaient pas passer à côté du succès de TikTok — Hollandse Hoogte/SIPA
  • Avec plus de 600 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, les parents et grands-parents ne pouvaient pas passer à côté de TikTok.
  • Désormais, ils se sont approprié l’application et comptent leur nombre d’abonnés en dizaines de milliers.
  • Si on pouvait penser que les ados auraient honte de leurs parents, ils ont en fait tendance à les montrer de plus en plus.

On croyait qu’ils étaient restés sur Facebook, mais il faut croire qu’ils avaient plus d’un tour dans leur sac ! Entre la vidéo d’un ado qui danse sur une chanson de Shakira et celle d’un chat qui traverse un océan de dominos, on trouve désormais des parents et des grands-parents sur TikTok. Et ce n’est pas qu’un microphénomène. Des dizaines de milliers de followers, des millions de vues, « les vieux » prennent petit à petit la place des jeunes.

« À mon âge, on doit être plus sérieux »

À 52 ans, Nathalie s’est lancée sur la plateforme après un événement marquant de sa vie personnelle : le coming-out de sa fille. « C’est difficile d’en parler autour de soi, et j’ai fait un témoignage, c’était ma première vidéo. Je voulais sensibiliser les parents, pour qu’ils ne rejettent pas leurs enfants. Ça pouvait aider des jeunes et des parents. » Depuis, la vidéo a dépassé les 38.000 vues et on dénombre près de 300 contenus sur le profil de cette auxiliaire de vie.

Lorsqu’on a passé la barre des 50 ans, faut-il copier ce que font les jeunes ou se démarquer ? La réponse est toute trouvée pour Nathalie dont « les contenus qui marchent, ce sont les textes, les trucs tristes. À chaque fois ça buzze. J’ai fait une vidéo à plus d’un million de vues sur le jugement sur les critères physiques. » On est donc loin des jeunes torse nu, des tutos make-up et des challenges de danse qui cartonnent communément sur TikTok. « Les trucs rigolos, ça marche un peu moins parce qu’à mon âge on doit être plus sérieux, c’est peut-être ce que pensent les jeunes », analyse Nathalie.

Cindy, elle, s’adresse à 44.000 abonnés tous les jours. Cette maman de 37 ans s’est lancée un peu par hasard sur l’application mais enchaîne les vidéos depuis le début de l’année. Blagues à ses enfants, petits sketchs, challenges en tous genres, elle veut donner le sourire à ses followers. « J’ai des abonnés adorables qui me disent qu’ils aiment ce que je fais. Quand je vois ça, je suis émue à chaque fois. J’ai fait ça pour me divertir, et au final je les amuse… Mon côté maman adore ! »

Les darons, la nouvelle hype ?

Ce n’est parce que « les vieux de TikTok » ne proposent pas les mêmes contenus que leurs cadets qu’un gouffre s’est créé entre les générations. Au contraire, « quand je fais des lives, j’ai beaucoup de gamins et pas trop d’adultes. Mais je les aime bien, ils sont sympas, je ne me sens pas rejetée par rapport à mon âge. Il y a quelques insultes, mais ça fait partie du jeu », philosophe Nathalie. Même son de cloche du côté de Cindy qui confie que « cela permet de rester un peu à la page aussi. Il ne faut pas que ça tourne au ridicule non plus, mais il faut avoir de l’humour et de l’autodérision, car les jeunes sont très directs ! »

Face au succès de leurs aînés, les starlettes de la plateforme veulent elles aussi à tout prix faire participer leurs darons. Loup, par exemple, avec bientôt près d’un million d’abonnés, multiplie les vidéos avec son père. Sur ses 12 derniers TikTok, son paternel apparaît six fois. Pranks, challenges, séances de coiffure improvisées, le duo enchaîne les vidéos et ce n’est pas pour déplaire à ses abonnés qui en réclament toujours plus. C’est ainsi que les parents des TikTokeurs les plus populaires commencent à apparaître de plus en plus souvent sur l’application… et créent ensuite leur propre compte.

Le dernier carton en date de TikTok ? Celui d’un challenge entre un fils et sa maman : faire rebondir une balle de ping-pong sur des casseroles pour qu’elle finisse dans un gobelet. Résultat : plus de 23 millions de vues pour cette simple vidéo. Il fut un temps où l’on demandait à nos parents de nous déposer à 300 mètres du collège, il faut maintenant s’afficher avec eux pour être tendance.