leLive: Squeezie critique avec virulence la Web TV de Webedia... qui gère son image

MEDIAS Le youtubeur s'est montré sévère au sujet du lancement raté, lundi, de la Web TV de l'entreprise qui gère son image et sa régie publicitaire

Alexis Patri

— 

Le youtubeur Lucas Hauchard, plus connu sous le pseudonyme de Squeezie, en février 2017.
Le youtubeur Lucas Hauchard, plus connu sous le pseudonyme de Squeezie, en février 2017. — LaurentVu/SIPA

Le linge sale ne se lave pas toujours en famille. Lors d’un direct sur Twitch, le vidéaste Squeezie est revenu sur le lancement raté du Live de Webedia, le 3 février. « Gestion qui pue la merde », « gens qui n’ont aucune passion »… Il a vertement éreinté la toute jeune Web TV. Une prise de parole à la virulence d’autant plus surprenante que Webedia gère l’image et la régie publicitaire du youtubeur.

La vidéo, reprise par le compte Twitter «Out Of Context Twitch », a déjà été vue plus de 40.000 fois. Squeezie y critique des équipes qui, selon lui, « n’y connaissent rien » et « ont zéro passion » pour le projet. Il se désole également que les personnes en plateau soient si peu connues, ce qu’il estime être en contradiction avec les annonces faites par Webedia en amont de la première.

Visiblement énervé et déçu du résultat du Live, Squeezie s’interroge sur la direction artistique de la chaîne. Les concepts présentés ne sont selon lui pas à la hauteur des moyens investis par l’entreprise spécialisée dans les médias en ligne. «On parle de millions » d’euros, estime-t-il. Un montant impossible à confirmer à l’heure actuelle.

Une parole libre plutôt rare

Squeezie fait partie des «talents» de l'entreprise. Certains participants du Live, à l’instar du vidéaste Cyprien, sont donc en quelque sorte ses collègues. Les deux youtubeurs avaient lancé ensemble une autre Web TV de Webedia, LeStream, en mars 2017. Par ailleurs, Vincent Manilève ancien journaliste et auteur de YouTube derrière les écrans : Ses artistes, ses héros, ses escrocs, a avancé ce vendredi sur Twitter que Squeezie occuperait au sein de Webedia un bureau voisin de celui du patron de la Web TV. Et d’ajouter : « Ça me rappelle ce qu’on m’a dit un jour : "Les stars comme lui font ce qu’elles veulent à Webedia. C’est pour ça qu’il a le droit de ramener son chien et pas les autres employés". »

Plusieurs internautes saluent sur Twitter les déclarations de Squeezie, ainsi que sa liberté de ton. « C’est une bonne chose, de la sincérité dans le milieu professionnel. Il est apprécié pour ça, pour sa liberté d’expression, pas pour sa réserve et sa langue de bois. Le seul problème c’est qu’il soit l’un des rares a pouvoir se le permettre, pas son statut d’intouchables », écrit l'une d'elles.

« On est bien conscient que c’était loin d’être parfait. Ce n’était pas une soirée satisfaisante sur tous les plans, mais il y a beaucoup de complexité dans la gestion des différentes plates-formes de diffusion », avait déclaré au Parisien le groupe Webedia, à l’issue de la difficile première du Live, lundi. « Nous allons relever le challenge et régler les problèmes identifiés », promettait-il.