Netflix connaît ses plus belles hausses d'abonnés en Europe et en Asie

RESULTATS FINANCIERS Le service de streaming a publié pour la première fois ses résultats financiers par région

M. Lo.

— 

Le nombre d'abonnés de Netflix augmente dans le monde entier.
Le nombre d'abonnés de Netflix augmente dans le monde entier. — Christophe Ena/AP/SIPA

C’est en Europe et en Asie-Pacifique que Netflix connaît les plus importantes croissances d’abonnés, a-t-on appris ce lundi lors de la publication des résultats financiers du site de streaming sur le dernier semestre 2019.

Pour la première fois, Netflix a publié des informations détaillées sur les abonnés par région pour ses opérations hors des Etats-Unis depuis 2017. L’entreprise entend ainsi être plus claire auprès de ses investisseurs et des analystes.

Plus de 47 millions d’abonnés en Europe, Moyen-Orient et Afrique

Dans la région "Europe", qui concerne aussi le Moyen-Orient et l’Afrique, le nombre d’abonnés dans cette région a augmenté de 105 % en deux ans : ils étaient 47,4 millions au troisième trimestre 2019. Les revenus issus des abonnements ont augmenté de 105 % en deux ans, et représentaient 1,43 milliard de dollars lors du troisième trimestre 2019.

La région Asie-Pacifique a connu une augmentation de ses abonnés encore plus impressionnante, de 148 % en deux ans. Ils étaient 14,49 millions au troisième trimestre. Cela représente une augmentation des revenus 153 %, pour arriver à 382 millions de dollars à la fin du premier trimestre 2019.

L’Amérique du Nord reste le plus gros marché

L’Amérique latine a également vu ses abonnés augmenter : ils sont désormais 29,4 millions, soit une hausse de 61 %. Les revenus de Netflix dans la région étaient de 741 millions de dollars au 30 septembre. Ils ont augmenté de 71 % en deux ans.

Les Etats-Unis et le Canada, où Netflix s’est lancé en premier, reste le plus gros marché, avec 67,1 millions d’abonnés fin septembre. Ils ont rapporté 2,62 milliards de dollars à Netflix au troisième trimestre, soit une hausse de 57 %. Le nombre d’abonnés augmente moins que dans les autres régions : 18 % en deux ans.