Le gouvernement russe va allouer 2 milliards de roubles au projet d'encyclopédie russe pour concurrencer Wikipédia

INTERNET Cela représente un peu plus de 28 millions d'euros

M. Lo. avec AFP

— 

Le portail Bigenc.ru va être complété pour concurrencer Wikipédia.
Le portail Bigenc.ru va être complété pour concurrencer Wikipédia. — Big Russian Encyclopedia

La Russie va allouer 2 milliards de roubles, soit un peu plus de 28 millions d’euros, au projet d’encyclopédie en ligne pour remplacer la version russe de Wikipédia, rapporte le site spécialisé sur les nouvelles technologies ZDNet.

Contrairement à Wikipédia, l’encyclopédie en question ne sera pas collaborative, mais sera gérée par une maison d’édition. Les pages seront protégées par le droit d’auteur.

Une encyclopédie russe plus « fiable »

Des rumeurs concernant le projet circulaient depuis le mois de septembre. Vladimir Poutine avait appelé début novembre à la création d’une encyclopédie en ligne russe plus « fiable » que Wikipédia.

« En ce qui concerne Wikipédia (…) il est mieux de le remplacer par la nouvelle Grande encyclopédie russe sous sa forme électronique », avait déclaré le président russe au Kremlin au cours d’une réunion d’une commission sur l’avenir de la langue russe, cité par l’agence de presse RIA Novosti.

Mise à jour entre 2020 et 2022

Il faisait ainsi allusion à une Encyclopédie russe parue entre 2007 et 2014. « Au moins, ce seront des informations fiables, présentées de manière bonne et moderne », avait ajouté Vladimir Poutine. La Grande encyclopédie russe en 36 volumes, publiée par la maison d’édition du même nom, est désormais accessible en version numérique, sur le portail bigenc.ru.

Sergey Kravets, porte-parole de la Grande Encyclopédie russe, a affirmé à Euronews Russia que le gouvernement allait leur allouer 2 milliards de roubles pour augmenter la masse d’informations disponible sur le site. La mise à jour aura lieu de 2020 à 2022.

Selon l’agence de presse russe TASS, la maison d’édition traduira par ailleurs le contenu de l’encyclopédie dans d’autres langues. Le Brésil, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud se sont dits intéressés.

La loi sur l’internet souverain entrée en vigueur

Les autorités russes ont répété à plusieurs reprises de se méfier des informations de la version russe de Wikipédia, qu’ils accusent d’être inexacte et non vérifiée. Des blogueurs russes influents ont par ailleurs accusé Wikipédia d’être « pratiquement possédé par les services de renseignement occidentaux ». Les autorités russes n’ont pas précisé si elles comptent interdire la version russe de Wikipédia après 2022. Le site avait été bloqué entre 2013 et 2014, pour une page sur le cannabis.

Le 1er novembre, une loi controversée destinée à doter la Russie d’un « Internet souverain » isolé des grands serveurs mondiaux est entrée en vigueur. Elle vise à créer des infrastructures permettant d’assurer le fonctionnement autonome des ressources Internet russes, par exemple en cas d’impossibilité pour les opérateurs russes de se connecter aux serveurs Internet étrangers. Des défenseurs des libertés dénoncent quant à eux un contrôle excessif des autorités russes sur le web.