«Prince des Baleines»: Trump fait une faute en citant le Prince Charles, Twitter se régale

OUPS Une seule lettre peut changer bien des choses en anglais

20 Minutes avec agences

— 

Le prince Charles, la reine Elisabeth II et Donald Trump, lors de la commémoration du 75e anniversaire du D-Day.
Le prince Charles, la reine Elisabeth II et Donald Trump, lors de la commémoration du 75e anniversaire du D-Day. — Matt Dunham/AP/SIPA

Une chose est sûre : personne n’écrit les tweets de Donald Trump à sa place. Et le président américain, qui n’en est pas à sa première bourde, s’est avéré être un habitué des fautes de frappe et approximations orthographiques.

Ce jeudi, le chef d’Etat s’est félicité sur Twitter de sa rencontre avec le prince Charles. Mais ce faisant, Donald Trump a malencontreusement ajouté un « h » à Wales, transformant le Prince de Galles (Prince of Wales) en « Prince des Baleines » (Prince of Whales).

Des baleines à foison

« Je parle tous les jours avec des "gouvernements étrangers'" », écrivait le 45e président des Etats-Unis. « Je viens de rencontrer la reine d’Angleterre, le Prince des Baleines, le Premier ministre du Royaume-Uni, le président français et le président polonais. »

Donald Trump a rapidement corrigé le tir et redonné au fils aîné d’Elizabeth II son véritable titre. Mais le mal était fait, et les internautes ont entamé sur Twitter un concours de jeux de mots et de montages Photoshop en écho à cette bourde.