Un vétéran américain du Débarquement retrouve son amour de jeunesse

AMOUR ET GUERRE K.T. Robbins, un vétéran américain, a retrouvé son amour de jeunesse : Jeannine Ganaye, une Française rencontrée en 1944

M.G.

— 

K.T. Robbins avait 23 ans lorsqu'il a rencontré Jeannine Ganaye, 18 ans.
K.T. Robbins avait 23 ans lorsqu'il a rencontré Jeannine Ganaye, 18 ans. — France 2

« C’est une petite histoire dans la grande histoire » concède la fille de Jeannine Pierson aux caméras de France 2 venues filmer les retrouvailles entre ces deux anciens amants.

La romance commence en 1944 : K.T. Robbins, un soldat américain, campe avec son régiment dans un village de Meurthe-et-Moselle. Il y rencontre une Française, Jeannine « d’une grande douceur ». L’idylle dure deux mois, jusqu’au départ précipité du soldat pour le front de l’Ouest. De retour aux Etats-Unis, l’Américain se marie et fonde une famille, mais le souvenir de Jeannine ne le quitte pas.

Retour en 2019, une équipe de journalistes de France 2 réalise un reportage pour le 75e anniversaire du débarquement. A cette occasion, les reporters rencontrent le vétéran – qui vit toujours de l’autre côté de l’Atlantique – et découvrent, parmi les souvenirs de cet épisode guerrier, la photographie d’une jeune femme. Jeannine. K.T. Robbins émet un vœu : « Je voudrais retourner là-bas, retrouver sa famille, nous déclare-t-il. Elle, je ne la verrai sans doute pas, elle doit être décédée. »

75 ans plus tard…

Après quelques recherches, France 2 retrouve Jeannine Ganaye, devenue Pierson, de son nom de femme mariée et organise alors la rencontre entre les deux anciens amoureux, désormais veufs. K.T. Robbins est de passage en France, invité pour les commémorations du Débarquement. Le rendez-vous est fixé à la maison de retraite de Montigny-lès-Metz, où réside Jeannine. Les deux s’étreignent naturellement et vont même se dire des mots doux, en promettant de se revoir.

Cette histoire d’amour, renouée devant les caméras, a fait fondre les cœurs des téléspectateurs.

Les larmes ont donc coulé et les pouces ont apprecié : le tweet annonçant l’histoire a été retweeté près de 9.000 fois.