Facebook supprime le compte de Boris Le Lay, blogueur ultranationaliste et multi-condamné pour racisme

MENAGE Régulièrement critiqué pour la gestion de ses contenus, Facebook a multiplié les mesures en vue de faire le ménage au sein de son réseau

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo Facebook sur smartphone.
Le logo Facebook sur smartphone. — LOIC VENANCE / AFP

Facebook vient d’annoncer ce samedi que le compte du blogueur ultranationnaliste breton Boris Le Lay, condamné à plusieurs reprises pour racisme, a été supprimé. Il a été condamné à plusieurs reprises à des peines de prison ferme pour incitation à la haine raciale, apologie de crime contre l’humanité ou contestation de crime contre l’humanité. Un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui, mais il réside à l’étranger, vraisemblablement au Japon, un pays avec lequel la France n’a pas de convention d’extradition.

Régulièrement critiqué pour la gestion de ses contenus, Facebook a multiplié les mesures en vue de faire le ménage au sein de son réseau.

« Les individus et organisations qui propagent la haine, attaquent ou appellent à l’exclusion des autres sur la base de ce qu’ils sont, n’ont pas leur place sur nos services », a indiqué un porte-parole du géant américain à l’AFP. Facebook avait notamment annoncé jeudi avoir exclu de ses pages et de sa filiale Instagram plusieurs groupes britanniques d’extrême-droite.