YouTube Kids: Scandale après la découverte d'incitations au suicide cachées dans un dessin animé pour enfants

MODÉRATION Le dessin animé s’est brutalement interrompu pour laisser la place à un court tutoriel, expliquant aux enfants comment se taillader les veines

20 Minutes avec agence

— 

L'application de vidéos pour enfants YouTube Kids (illustration).
L'application de vidéos pour enfants YouTube Kids (illustration). — GOOGLE

Des incitations au suicide dans un dessin animé destiné aux enfants. C’est la scène incroyable à laquelle a récemment été confrontée une mère de famille américaine, rapporte Clubic ce mercredi 27 février. L’incident s’est déroulé sur la chaîne YouTube Kids, une version de YouTube destinée aux enfants.

Des conseils sur le sens de coupure

Alors que la maman regardait un dessin animé aux côtés de son fils, le cartoon s’est brutalement interrompu pour laisser la place à une scène montrant un homme donner des conseils sur la façon idéale de se taillader les poignets. « Souvenez-vous, les enfants : de gauche à droite pour attirer l’attention, dans le sens de la longueur pour obtenir un résultat », explique cet homme, en mimant le geste.

Des « recommandations » choquantes, alors que le suicide est la troisième cause de décès chez les 10-24 ans aux États-Unis.

Une vidéo signalée depuis huit mois

Écœurée, la maman a banni l’application YouTube Kids de son foyer et en a interdit l’accès à ses enfants. Elle a raconté sa mésaventure sur le blog pédiatrique Pedimom pour mettre en garde les parents. Dans la foulée, la vidéo incriminée a été supprimée de la plateforme. Mais selon Clubic, plusieurs internautes avaient déjà signalé les faits huit mois plus tôt, sans que les modérateurs ne réagissent.

YouTube a réagi à la polémique dans un communiqué relayé par le Washington Post, en rappelant que les vidéos signalées faisaient systématiquement l’objet d’une vérification de la part des équipes de modération, et que les vidéos inappropriées étaient « supprimées ». Il faut croire que la vidéo en question est passée à travers les mailles du filet. Le géant américain est régulièrement critiqué pour sa modération des commentaires et des contenus, jugée insuffisante.