Dix ans de WhatsApp: «C'est vraiment mon application préférée»

VOUS TEMOIGNEZ Utilisée par 14,5 millions de Français, l’application de messagerie WhatsApp a 10 ans ce dimanche

Charlotte Murat

— 

"Vous avez 2.800 nouvelles notifications sur Whatsapp"
"Vous avez 2.800 nouvelles notifications sur Whatsapp" — Andre Penner/AP/SIPA
  • WhatsApp a 10 ans ce dimanche et nous avons demandé aux internautes pourquoi ils aiment tant cette application.
  • Leurs réponses ? Parce que c’est gratuit même à l’étranger, parce qu’on peut faire des groupes, parce que la qualité des photos n’est pas dégradée ou, encore, parce qu’on pourrait bien ne plus pouvoir s’en passer...

Joyeux anniversaire WhatsApp ! L’application de messagerie a 10 ans ce dimanche. Fondée en 2009 par deux anciens ingénieurs de Yahoo !, elle a réussi son objectif : remplacer les SMS. Racheté en 2014 par Facebook, WhatsApp compte aujourd’hui 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 14,5 millions en France. Nous avons demandé aux internautes de 20 Minutes pourquoi ils aiment tant cette application.

Parce que c’est gratuit, même à l’étranger

Les plus jeunes doivent nous croire sur parole, mais il fut un temps où le nombre de SMS était limité par mois. Il fut également un temps où on ne pouvait pas s’en envoyer gratuitement d’iPhone à iPhone ou d’Android à Android. Il fut également un temps où envoyer un texto depuis l’étranger coûtait une petite fortune à cause des frais d'itinérance (on ne vous parle même pas des appels). Et puis WhatsApp est arrivé.

« Je vis en Allemagne depuis huit ans, explique Mathilde. Ma facture de téléphone était énorme. Skype était bien pratique pour rester en contacte avec toute ma famille restée en France, mais il fallait se donner rendez-vous. Grâce à WhatsApp, je peux communiquer avec toute ma famille et mes amis, spontanément, sans me retenir en pensant à la facture à la fin du mois. C’est vraiment mon application préférée. » « Merci WhatsApp, grâce à vous je peux rester en contact avec nos enfants et petits enfants à l’autre bout du monde », enchérit Colette.

Parce qu’on peut faire des groupes

La famille, les copains du foot, les copains de l’école, les collègues, les invités à l’anniversaire suprise de Seb, la newsletter de 20 Minutes (seul instant auto promo de cet article, promis), etc. Avez-vous déjà compté à combien de groupes vous appartenez dans WhatsApp ? La réponse est beaucoup (trop ?). « Nous sommes un groupe de dix amis créé depuis la fin de nos études de pharmacie. Sachant que nous habitons tous dans des villes différentes, cela nous permet de continuer à garder un lien quotidien », précise Julien. « Pour un groupe de sportif, ça facilite l’information, ajoute Sandrine. On indique les dates des matchs, les participants et surtout qui apporte quoi pour la troisième mi-temps. Tout le monde voit ce qui a été décidé et c’est plus simple que les SMS. »

Parce la qualité des photos n’est pas dégradée

Ça n’a l’air de rien, mais si vous voulez faire imprimer et encadrer la photo de la petite Emma et du petit Raphaël, mieux vaut que vous ayez reçu la photo par ce biais plutôt que par Messenger (expérience personnelle). « La qualité des photos et des vidéos n’est pas dégradée », se félicite Xavier, qui ajoute qu’en plus « on sait quand la personne a lu le message ». Un avantage également relevé par Justine.

Parce qu’on pourrait bien ne plus pouvoir s’en passer

Jean-Luc habite le Brésil et assure communiquer tous les jours avec la France et les Etats-Unis via WhatsApp. Pourquoi pas par mail ? Parce que dans ce gigantesque pays à la couverture réseau inégale, l’application a supplanté les mails et les SMS. « L’application est très utilisée par mes professions libérales pour pouvoir être contactées facilement. La police, les pompiers, le Samu et les principales administrations ont également un numéro WhatsApp. Même la presse envoie des informations via WhatsApp. Il semble que la France ait un temps de retard. »

Pour les administrations, on ne se prononce pas, mais pour ce qui est de la presse, sachez que 20 Minutes envoie une newsletter d’actu quotidienne à laquelle vous pouvez vous abonner ici.