Bikini et bombe atomique: Derrière la polémique... La leçon d'histoire de Cristina Cordula

LA MODE LA MODE LA MODE En relayant une citation de Diana Vreeland qui compare le bikini à la bombe atomique, la présentatrice des «Reines du shopping» s’est attiré les foudres des internautes…

C.W.

— 

Cristina Cordula s'attire les foudres des internautes avec le bikini.
Cristina Cordula s'attire les foudres des internautes avec le bikini. — Laurent VU/SIPA

Ne jamais se fier aux apparences. Sur Instagram, Cristina Cordula s’est attiré – à tort —, les foudres de certains followers. La cause ? La « Reine du shopping » a osé relayer une citation de la journaliste de mode Diana Vreeland, effectuant un parallèle entre un maillot de bain et une arme de destruction massive. « Le bikini est la chose la plus importante depuis la bombe atomique », est-il alors écrit.

Il n’en fallait pas plus pour énerver certains de ses followers, scandalisés. « Pourquoi une comparaison aussi stupide que celle-ci ? », s’interroge notamment une internaute. Erreur ! Le rapprochement entre le bikini et la bombe atomique n’a rien de stupide, bien au contraire.

L’effet d’une « bombe atomique »

Car le mini-maillot de bain, qui a fêté  ses 70 ans l'an dernier, porte le nom des îles qui ont subi les ravages de cette arme redoutable. « Le nom “Bikini” fait référence à l’atoll du Pacifique où les Américains ont procédé à une série d’essais nucléaires le 1er juillet 1946. Louis Réard [l’inventeur du bikini], pensait que son invention allait faire l’effet d’une “bombe atomique” », expliquait en 2017 à 20 Minutes Cécile Vivier-Guerin, directrice marketing du salon international de la lingerie et du swimwear. Comme quoi, un bad buzz peut parfois camoufler une véritable leçon d’histoire.