Protection des données personnelles: Des médias américains inaccessibles en Europe à la suite de la mise en place du RGPD

VIE PRIVEE Certains médias cherchent des solutions, d'autres font blocage...

20 Minutes avec AFP
— 
Capture écran du site du «Los Angeles Times», inaccessible depuis la mise en place du RGPD
Capture écran du site du «Los Angeles Times», inaccessible depuis la mise en place du RGPD — Capture écran «Los Angeles Times»

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur ce vendredi en Europe, et déjà plusieurs médias américains sont inaccessibles depuis l’UE. « Malheureusement, notre site web est actuellement indisponible dans la plupart des pays européens », peut-on ainsi lire sur les sites du Los Angeles Times, du Chicago Tribune, du Baltimore Sun ou encore du Orlando Sentinel, tous propriétés du groupe de presse Tronc. Celui-ci s’engage à chercher les options pour fournir leur offre sur le marché européen, ainsi que « des solutions techniques pour se mettre en conformité ».

Des sanctions jusqu’à 20 millions d’euros

D’autres journaux également inaccessibles depuis l’Europe, comme le Saint-Louis Post-Dispatch ou le Arizona Daily Sun, mentionnent eux explicitement sur leur site l’entrée en application ce vendredi du RGPD pour expliquer leur blocage. Cette nouvelle législation européenne impose notamment à toute entreprise de demander un « consentement explicite et positif » pour utiliser des données personnelles collectées ou traitées dans l’UE.

Les entreprises s’exposent à des sanctions pouvant atteindre jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial si elles violent ces règles, adoptées en 2016 mais applicables depuis vendredi après la période de deux ans qui avait été laissée aux autorités et aux entreprises pour se préparer.

>> A lire aussi : «20 Minutes» voit le RGPD comme une formidable opportunité