« Koh-Lanta » : La finale du « Totem maudit » signera-t-elle la revanche des outsiders ?

IL N'EN RESTERA QU'UN Quatre aventuriers s’affrontent ce mardi sur les poteaux de « Koh-Lanta » et ce n’est pas forcément l’affiche à laquelle on s’attendait au départ

Clément Rodriguez
— 
Une personne non-outsider de « Koh-Lanta » se cache sur cette image
Une personne non-outsider de « Koh-Lanta » se cache sur cette image — Capture d'écran/TF1
  • TF1 diffuse la finale de Koh-Lanta : Le totem maudit ce mardi au terme de quinze semaines de compétition.
  • Bastien, Géraldine, François et Jean-Charles se disputeront l’épreuve des poteaux puis le titre de vainqueur.
  • Parmi les quatre aventuriers toujours en lice, deux font figure d’outsiders tandis que les deux autres ne partent pas avec toutes les cartes en mains pour être l’ultime survivant des poteaux.

Cela fait des années qu’on vous répète que l’épreuve d’orientation est le climax de Koh-Lanta. Une fois de plus, la messe a été dite la semaine dernière avec le rude combat qui a opposé les cinq derniers candidats du Totem maudit. L’avant-dernier épisode du jeu de TF1 nous a offert de beaux moments inattendus avec les qualifications de Jean-Charles et Géraldine, et laisse planer le suspens autour de la victoire finale avec la troisième place de François sans oublier la malédiction qui va s’abattre sur Bastien.

L’apothéose de Jean-Charles

Les pérégrinations de Jean-Charles dans la jungle philippine n’ont pas été aussi difficiles que ça. 36 minutes, c’est le temps qu’il a fallu au fustier de la Loire pour décrocher son poignard. « J’ai tout perdu, Denis. Je n’en reviens pas. La revanche du sans-grade », s’est-il exclamé au moment de sa victoire. Souvenez-vous, il n’avait même pas été choisi par ses camarades lors de l’épreuve du tir à l’arc… Il est vrai que le candidat, qui s’est qualifié lui-même de « ridicule tout le long » de son parcours, n’a pas brillé grâce à ses capacités sportives cette saison.

Souvent parmi les premiers à échouer lors des épreuves, on ne le voyait pas se qualifier pour les poteaux. Jean-Charles n’a pas non plus été une tête pensante des stratégies. Il s’y est risqué une fois pour éliminer Nicolas, l’agent double de la tribu réunifiée, et a brillamment réussi son coup. C’est peut-être dommage qu’on ne l’ait pas plus vu à l’œuvre mais en s’éloignant des tractations une bonne partie de son aventure, il s’est effacé des radars de ses compétiteurs.

La surprise Géraldine

C’est aussi la bonhomie de Géraldine qui lui permet d’être parmi les prétendantes au titre de gagnante de Koh-Lanta. Discrète sur le camp, elle n’a pas été non plus un élément moteur lors des épreuves. Mais il suffit d’esprit méthodique, de calme et d’un peu de chance pour se qualifier sur les poteaux. C’est facile à dire mais elle l’a prouvé mardi dernier.

Dans un cri de soulagement, Géraldine s’est réjouie d’attraper la deuxième place sur les poteaux. « C’est vraiment un coup du sort parce qu’on est les deux seuls à ne pas avoir gagné une seule épreuve et on est là », a-t-elle lancé en adressant un regard à Jean-Charles. La plus importante des victoires, celle des poteaux, sera-t-elle décrochée par celle qui n’a jamais inscrit son nom au palmarès cette saison ?

Une fin compliquée pour Bastien et François ?

Le discours ne sera pas le même pour Bastien et François. Tous les deux ont remporté plusieurs épreuves et on les voyait aller jusqu’au bout de leur aventure dès le lancement de cette édition. Mais vient-on d’arriver au point le plus critique de leur parcours ? Sur le papier, Bastien était bien parti pour être l’ultime survivant des poteaux au vu de sa silhouette et de son agilité, mais le totem maudit va lui compliquer la tâche. A quel point ? On ne sait pas encore quelles surprises lui seront réservées mais on compte sur la production de l’émission pour respecter la gravité de la sentence.

Pas de malédiction pour François qui va devoir gérer un autre souci : sa corpulence. Le pompier, bien qu’il ait perdu en masse musculaire au bout d’une quarantaine de jours de survie, a prouvé que l’équilibre n’était pas son point fort. S’il ne remporte pas l’ultime épreuve, ses adversaires pourraient faire le choix de ne pas l’affronter afin de coller à l’image de cette « saison des bisounours ». Et donc des outsiders ?