« Koh-Lanta » : « Je n’ai pas vraiment eu d’explication sur les votes », estime Anne-Sophie, éliminée dans l’épisode 11

INTERVIEW On pensait que le duel serait serré entre Anne-Sophie et Olga mais les anciens rouges de « Koh-Lanta » en ont décidé autrement

Propos recueillis par Clément Rodriguez
— 
Anne-Sophie, candidate de « Koh-Lanta : Le totem maudit »
Anne-Sophie, candidate de « Koh-Lanta : Le totem maudit » — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • TF1 proposait ce mardi soir le onzième épisode de Koh-Lanta : Le totem maudit.
  • Si Nicolas a respecté les votes de ses anciens camarades jaunes, il n’en reste pas moins une taupe qu’Anne-Sophie, éliminée par la tribu réunifiée, a failli débusquer.
  • « Le jour du conseil, ça sent le roussi. Je me questionne, je me demande s’il n’est pas en train de nous la mettre en l’envers. Si j’avais eu une heure de plus avant le conseil, j’aurais pu le démasquer », indique la candidate à 20 Minutes​.

Son plan aurait pu fonctionner mais un grain de sable s’est incrusté dans l’engrenage. Ce mardi, Anne-Sophie a été éliminée de Koh-Lanta par l’équipe blanche qui n’a rien d’une tribu réunifiée. Les anciens rouges se sont ligués contre la coach sportive alors que les pronostics vacillaient entre elle et Olga. Détentrice d’un collier d’immunité, cette dernière l’a joué pour rien. « Je ne voulais absolument pas lui prendre, je m’en serais trop voulu si elle avait été éliminée », commente Anne-Sophie auprès de 20 Minutes après son départ du jeu de TF1.

Dans quel état d’esprit êtes-vous à la fin du conseil ?

Je m’en veux. J’ai essayé de mettre une stratégie en place, elle aurait pu fonctionner et je n’ai pas été jusqu’au bout des choses. On aurait pu mieux utiliser le collier. Olga l’a trouvé et me l’a proposé mais je ne voulais absolument pas lui prendre, je m’en serais trop voulu si elle avait été éliminée. Du coup, on essaie d’orienter les votes sur Olga mais ça ne fonctionne pas. Je me dis que j’aurais peut-être dû aller voir Jean-Charles avec qui j’avais un pacte d’ange gardien en début d’aventure. J’ai pas mal de petits regrets comme ça. Je suis triste. Sportivement, je n’ai pas prouvé comme je le voulais donc j’ai un goût d’inachevé.

Donc il a été question qu’Olga vous donne son collier avant le conseil ?

Oui, on a réfléchi parce qu’on savait que c’était elle ou moi. Olga me dit qu’elle me passera le collier si elle sent que c’est moi qui sors. Mais moi, j’ai l’impression qu’elle aura les votes parce que je chope une discussion entre François et Nico dans la cabane. Je lis sur les lèvres de François qu’il dit « Olga ». Est-ce qu’il m’a vue et qu’il a joué au bluff ? Je pense que oui. Entretemps, Nico vient me voir pour me dire qu’ils partagent les votes mais je ne sais pas que c’est une taupe.

Pourquoi les anciens rouges ont-ils tout mis sur vous ?

D’après ce que j’ai compris, ils voulaient partager les votes au début et après, ils ont dit qu’il fallait tout mettre sur une personne. Pourquoi moi, je ne le sais pas. Je sais que beaucoup de personnes trouvaient qu’Olga était restée très longtemps dans la forêt donc elles suspectaient qu’elle avait un collier. Mais je n’ai pas vraiment eu d’explication sur les votes, sur le fait que ce soit moi et pas Olga.

Au départ, vous vouliez faire un gros coup en votant contre François mais Nicolas et Bastien n’ont pas voulu. Est-ce qu’il est intouchable ?

Oui, il est intouchable, c’est lui qui tient les rênes. Il donne un nom, tout le monde suit. Je l’ai cerné dès le début, c’est pour ça que je veux le faire sauter. Je me dis que ce sera plus facile de rallier d’autres personnes à nous s’il n’est pas là. Après, je m’en veux parce que si on avait bien joué le collier, c’est François qui sortait. A ce moment-là du jeu, on n’a plus de lucidité. Quand on est éliminé du conseil, on a le droit à un peu de fruits pour la fin de l’aventure. Dès que j’ai mangé, j’ai eu un regain d’énergie. J’ai eu un éclair de lucidité, tous les fils se sont connectés dans ma tête et j’avais envie de me donner des claques.

Sur les réseaux sociaux, on peut lire des commentaires disant que vous êtes la seule personne qui réfléchit aux stratégies. Vous êtes d’accord ?

A la base, le côté stratégie me faisait peur. Là, je vois qu’on dit de moi que je suis une fine stratège. Quand je vois le jeu, effectivement, je suis une des rares qui essayent de trouver une solution. Je ne sais pas si je suis stratège mais en tout cas, je ne veux pas me laisser faire, je n’accepte pas de me faire sauter comme un pop-corn. Bon, pour le coup, c’est le cas (rires). Même si c’est de plus en plus difficile, j’essaye de mettre les chances de notre côté. Ça casse à chaque fois mais j’essaye !

Dans cet épisode, Nicolas vote comme vous, les anciens jaunes, mais c’est l’agent double des rouges. Jamais vous n’aviez pensé qu’il avait ce rôle ?

Ah non, je tombe des nues. Avant, j’ai une discussion avec mon équipe jaune, je leur dis qu’il faut qu’on avance ensemble, tout le monde dit qu’on est dans la même optique. Quand on se retrouve sur les jeux, je vois qu’il y a quand même une affinité, des clins d’œil entre Nico et François, il me dit que ça ne veut rien dire. Le jour du conseil, ça sent le roussi. Je me questionne, je me demande s’il n’est pas en train de nous la mettre à l’envers. Je me dis que ce n’est pas possible, c’est mon pote. Quand je dis au revoir à Nico au conseil, je vois qu’il regarde ses pieds. Je me dis qu’il m’a eue. Si j’avais eu une heure de plus avant le conseil, j’aurais pu le démasquer. Là, je lui aurais dit que j’avais un collier, il filait le dire à François, ils votaint contre Olga et elle sortait son collier.

À la fin de l’épisode, vous vous demandez si maman serait l’héroïne de la maison. Vous êtes rassurée ?

Eh bien oui ! C’est ce qui me fait du bien, ça me fait relativiser. Ma plus grande victoire est de voir ma famille fière. Dès qu’ils me voient à l’écran, ça crie dans toute la maison. Même quand je dis que je suis fatiguée, ils me disent que je peux tout faire, que je suis la plus forte. Leur regard a changé, ils ont des étoiles plein les yeux. Donc pari gagné.