« Koh-Lanta » : « Je ne demande pas à Setha de me pardonner », témoigne Colin, éliminé dans l’épisode 9

INTERVIEW Colin a évité la malédiction du totem maudit lors des ambassadeurs mais pas l'élimination du premier conseil de la tribu réunifiée

Colin, candidat de « Koh-Lanta : Le totem maudit »
Colin, candidat de « Koh-Lanta : Le totem maudit » — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • TF1 diffusait ce mardi 26 avril le très attendu neuvième épisode de Koh-Lanta : Le totem maudit, celui de la réunification.
  • Elu ambassadeur, Colin a sauvé sa place lors de son duel avec Louana mais ses nouveaux camarades de la tribu blanche ont mis fin à son aventure.
  • « Je n’ai pas eu le temps de créer des liens et c’est dommage parce que je pense que les gens regrettent leur décision », raconte-t-il à 20 Minutes.

Il voulait être le premier Suisse à gagner Koh-Lanta, il est finalement le premier candidat à être éliminé de la tribu réunifiée. Colin, ambassadeur de l’équipe jaune de la saison, n’a pas remporté son duel face à Louana. L’ancienne cheffe des rouges voulait aller jusqu’à la boule noire, pas lui. Le jeune homme a alors éliminé Setha mais n’aurait peut-être pas dû prendre cette décision. Le lendemain, il a été prié de récupérer son flambeau. « Je savais que Setha allait avoir des mots durs mais je me mets à sa place. J’aurais dit la même chose voire bien pire, peut-être que je me serais encore plus emporté », remarque-t-il auprès de 20 Minutes.

Lors des ambassadeurs, vous décidez d’éliminer Setha. Pourquoi elle ?

C’est une question de feeling. Setha n’est pas quelqu’un de méchant, c’est quelqu’un de sympa mais pas mal en retrait, elle est assez déconnectée du groupe. Des fois, on passait des moments ensemble et elle, elle était seule sur la plage. Il y avait moins de connexion avec elle qu’avec les autres. Pour ne pas trop décevoir les jaunes, j’ai pris ça en compte.

Lorsque Louana vous dit qu’elle sortira Anne-Sophie, Yannick et Nicolas avant vous, vous pensez d’abord à votre aventure personnelle, non ?

On passe d’une phase de jeu bon enfant à une phase très stratégique. On le voit avec l’élimination d’Alexandra, les gens ne votent plus à l’affect mais à la stratégie. Moi, je commence à être inquiété, je me dis qu’il faut que je reprenne les cartes en mains. J’essaye de faire le maximum pour garder Olga à mes côtés le plus longtemps possible et il faut faire des sacrifices. Ça me fait évidemment mal au cœur mais il faut penser individuel.

Quand Setha dit que vous avez été lâche, c’est dur à encaisser ?

Ce n’est pas dur du tout à encaisser parce que je comprends sa peine et son désarroi. Elle aurait pu dire n’importe quoi, j’étais là pour encaisser. Je savais qu’elle allait avoir des mots durs mais je me mets à sa place. J’aurais dit la même chose voire bien pire, peut-être que je me serais encore plus emporté. Je comprends. Elle peut dire ce qu’elle veut, j’encaisse et c’est normal que j’accepte ce qu’elle dise.

Aujourd’hui, quelles sont vos relations avec Setha ?

On n’a pas vraiment eu de contact, on s’est revus à l’avant-première mais on n’a pas beaucoup discuté. J’imagine que ça a été très dur pour elle et que jamais elle ne me pardonnera. Je ne lui demande pas de me pardonner parce qu’à sa place, je ne suis pas sûr que j’aurais pardonné à la personne qui m’aurait fait ça.

Au conseil, vous riez quand votre nom apparaît sur les premiers bulletins. Pourquoi cette réaction ?

Je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis dit que quelqu’un avait la haine contre moi et qu’il avait mis mon nom sans stratégie derrière. J’éclate de rire, je me demande qui a mis mon nom, c’est la première fois qu’il sort. Je ne suis pas complètement naïf, je savais que l’alliance n’allait pas durer trois conseils. Je comptais sur Louana et les rouges, qui avaient donné leur parole, pour tenir leur promesse sur le premier conseil.

Quand Louana dit qu’elle a respecté ses engagements et qu’elle n’a pas pu aller à l’encontre des votes des anciens rouges, qu’en pensez-vous ?

C’est bullshit à mort. Elle me fait sa promesse au nom de toute la tribu, elle met la parole de tout le monde en jeu. Je pense qu’elle a eu un petit coup de chaud pour paraître comme quelqu’un de fiable. Elle essaie de se défendre comme elle peut. En l’occurrence, elle est en tort.

Nicolas dit que vous n’avez pas de parole. Cela vous fait-il réagir ?

Avant les ambassadeurs, on fait un tour de table et je suis le dernier à parler. Tout le monde promet qu’il ira à la boule noire. Si je disais que je n’y allais pas, qu’est-ce que les autres auraient fait ? Ça aurait été une excuse parfaite pour m’éliminer. Je doute honnêtement que Nicolas aurait tenu sa parole. On ne sait jamais ce qu’on va faire. Moi, je savais que je n’allais pas y aller et en plus, il y avait la malédiction. C’est très simple pour Nicolas de le dire. Est-ce qu’il aurait tenu sa parole ? Permettez-moi d’en douter.

Auriez-vous fait les choses différemment si vous aviez su que vous sortiriez le lendemain du duel des ambassadeurs ?

Je ne serais pas allé à la boule noire, je n’aurais pas joué mon aventure pour Setha. On peut toujours refaire le jeu. Quand je suis arrivé sur le camp réunifié, j’étais dans une position très difficile : les jaunes avaient la haine contre moi, les rouges ne me connaissaient pas. Je n’avais pas envie de faire le lèche-botte non plus, ça ne me ressemble pas, je suis juste resté moi-même. Je voulais que cette journée passe, qu’on fasse table rase le lendemain et que je puisse créer des liens après. Je n’en ai pas eu le temps et c’est dommage parce que je pense que les gens regrettent leur décision. Maintenant, on se revoit dehors et je m’entends très bien avec la plupart des gens qui ont voté contre moi. En fait, ils ne se rendaient pas compte que j’étais quelqu’un de très sympathique (rires).