« Koh-Lanta » : « Je ne trouve pas que c’était intelligent de me virer », confie Stéphanie, éliminée dans l’épisode 6

INTERVIEW Après avoir tiré cinq boules noires, la candidate malchanceuse a été éliminée par sa nouvelle tribu

Stéphanie, candidate malchanceuse de « Koh-Lanta : Le totem maudit »
Stéphanie, candidate malchanceuse de « Koh-Lanta : Le totem maudit » — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Ce mardi, TF1 diffusait le sixième épisode de Koh-Lanta : Le totem maudit.
  • Un numéro inédit qui a été marqué par le retour surprise de Stéphanie, rappelée dans l’aventure à la suite de l’abandon de Jean-Philippe, mais qui a été éliminée par sa nouvelle tribu.
  • « J’ai eu beaucoup d’espoir l’après-midi mais comme personne n’est venu me voir, que personne ne m’a adressé la parole, le pourcentage d’espoir n’était que de 1 % », sourit-elle dans un entretien pour 20 Minutes​.

Stéphanie est-elle la candidate la plus veinarde ou la plus malchanceuse de toute l’histoire de Koh-Lanta ? C’est la question que tout le monde se pose à l’issue du sixième épisode du Totem maudit durant lequel l’aventurière est revenue à la suite de l’abandon médical de Jean-Philippe. Tout ça pour repartir 24 heures plus tard (avec deux boules noires supplémentaires dans la poche) à cause du choix de sa nouvelle tribu. « Je trouve que c’est nul mais facile aussi. C’était la meilleure chose pour la paix des ménages », juge-t-elle auprès de 20 Minutes​.

Comment vous a-t-on annoncé que vous reveniez dans l’aventure ?

On m’a annoncé les choses pas très longtemps après mon élimination, après quelques petites heures de sommeil seulement. On m’a gentiment dit « bon bah c’est reparti » et rien de plus. Je ne savais pas qui était blessé mais je me doutais que ce serait Jean-Philippe parce que j’avais vu qu’il était parti de chez les Rouges. Par contre, je ne m’étais pas du tout doutée que ça allait arriver, ça a été une immense joie.

La sortie médicale d’un concurrent est-elle une lueur d’espoir avant de reprendre l’avion pour la France ?

Ça dépend des candidats éliminés. On connaît les règles du jeu et on sait que quand on saute avant la réunification, on reste trois jours avant de rentrer à la maison au cas où il y aurait un abandon médical. Moi, ça ne m’est pas venu à l’esprit parce qu’avec mes 48 boules noires, je n’étais pas dans l’optique de me dire que j’allais avoir de la chance. Alors que Matteo, quand il est sorti, il a prié pour que l’un de nous se pète une jambe (rires).

Vous avez évité l’élimination face à Benjamin, vous revenez grâce à Jean-Philippe mais vous avez pioché cinq boules noires en une saison… Êtes-vous la plus chanceuse des malchanceuses ou la plus malchanceuse des chanceuses ?

Je ne sais pas ! Plutôt la plus malchanceuse des chanceuses parce que j’ai eu la chance de rester face à Benjamin et de rentrer à nouveau dans l’aventure grâce à Jean-Philippe mais pour ne rien faire ! Juste tirer des boules noires ! Donc la plus malchanceuse parce que revenir dans Koh-Lanta pour continuer ma collection de perles et aller m’asseoir sous un cocotier, ça ne fait pas chanceuse dans mon cœur.

A votre arrivée sur le camp des rouges, Ambre dit qu’elle trouve que vous en faites un petit peu trop en ajoutant « son métier c’est de caresser les gens dans le sens du poil et c’est ce qu’elle reproduit sur le camp à merveille ». Vous le comprenez ?

Je veux intérioriser tout ce que je pense à ce moment précis ! Ça me fait doucement rire. Je pense que les gens font beaucoup de raccourcis simples. Je suis croupier de poker donc je suis une espèce de truc machiavélique… Pour le coup, Ambre a une capacité d’analyse qui n’est pas digne d’une joueuse de poker. Elle a été dans mon équipe violette pendant un certain temps donc elle m’a vu évoluer. Elle aurait peut-être vu que je suis tout le temps serviable et de bonne humeur. Quand elle est arrivée sur le camp violet, elle s’est mise en mode Superwoman. « Attends, je chasse, je pêche, je vais chercher du manioc, de la noix de coco, je mets la table… » C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

Saviez-vous que vous partiriez avant d’aller au conseil ?

Non, j’ai connu tellement de rebondissements qu’on a toujours un petit peu d’espoir jusqu’au bout. J’ai eu beaucoup d’espoir l’après-midi mais comme personne n’est venu me voir, que personne ne m’a adressé la parole, le pourcentage d’espoir n’était que de 1 %.

Le plan qui visait à éliminer Maxime aurait-il pu marcher ?

Je pense qu’il aurait pu marcher parce que Louana m’avait dit qu’elle avait un peu de mal à le supporter. J’avais vu physiquement qu’il avait perdu énormément de poids depuis le premier jour. Je l’avais vu en souffrance sur l’épreuve où il tenait des filles en hauteur avec une corde. Il souffrait, il n’était pas apprécié de tout le monde dans l’équipe et il ne m’a pas très bien accueilli donc c’était une bonne cible.

« Dernière arrivée, première repartie », c'est un peu logique ?

Je trouve que c’est nul mais facile aussi. Quand on est dans une équipe depuis longtemps, c’est facile d’éliminer l’outsider car il n’y a pas de tension. C’était la meilleure chose pour la paix des ménages. Je ne trouve pas que, stratégiquement parlant, c’était intelligent de me virer parce que j’étais la plus en forme du monde. Mais je comprends, c’était facile.

Vous gardez le sourire au moment de leur dire au revoir. Vous n’aviez aucune rancœur ?

Je l’ai vu venir, je n’ai pas eu d’élimination choquante, de couteau dans le dos. C’est pour ça que je n’ai aucun problème parce que je m’y attendais. Je suis très malheureuse à ce moment-là parce que j’aurais aimé prouver que j’étais forte donc il y a eu beaucoup de frustration. Mais je n’ai pas eu le temps de créer des liens avec les rouges, juste le temps de voir les personnalités. J’aurais aimé pouvoir envoyer un petit mail à l’équipe jaune pour leur balancer les infos !