« Koh-Lanta » : Après la triche de Teheiura, des dîners clandestins secouent le programme

TRICHERIE Plusieurs candidats de « Koh-Lanta : La légende » auraient profité de la générosité des Polynésiens pour se nourrir après les conseils

Clément Rodriguez
— 
Les dix participants masculins de « Koh-Lanta : La légende »
Les dix participants masculins de « Koh-Lanta : La légende » — ©A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Koh-Lanta : La légende est actuellement diffusée sur TF1. La saison a été perturbée par la triche de Teheiura, qui a fait appel à un pêcheur qui passait au large pour obtenir de la nourriture.
  • D'après nos confrères du Parisien, plusieurs aventuriers auraient également profité de dîners clandestins au moment des conseils.
  • « Nous avons eu nous-mêmes des échos, nous enquêtons nous-mêmes et [...] nous n’avons pas encore de preuve formelle », indique Alexia Laroche-Joubert, interrogée par 20 Minutes.

Ils se sont fait la malle pour un casse-dalle. Après s’être nourris grâce à l’aide d’un pêcheur, comme l’a avoué Teheiura lors du onzième épisode, plusieurs aventuriers de Koh-Lanta ne se seraient pas arrêtés à ce larcin lors de cette saison des légendes. Selon Le Parisien, quatre à cinq candidats auraient profité de l’organisation particulière que demande le tournage des conseils pour se rassasier.

A chaque fois qu’un aventurier est éliminé, ceux qui restent en compétition ne rejoignent pas leur île mais dorment sur place. Des gardiens doivent surveiller ce petit monde mais eux aussi ont leurs moments de faiblesse et finissent par s’assoupir. Certains joueurs auraient alors rejoint une pension de famille composée de plusieurs bungalows pour profiter de la générosité des occupants. Ici, on ne parle pas d’un coup d’un soir mais d’un rituel qui se serait reproduit tous les trois jours.

« On prend ça très au sérieux »

Par ailleurs, le journal révèle que Claude se serait fait prendre en flagrant délit de recherche de nourriture par un gardien du côté de la tente des techniciens. Ce dernier ne l’aurait pas dénoncé, ce qui lui aurait permis de filer en douce sans en informer la production.

« Nous avons eu nous-mêmes des échos, nous enquêtons nous-mêmes et, puisque [Le Parisien] n’affiche pas non plus de preuve formelle, nous n’avons pas encore de preuve formelle, indique Alexia Laroche-Joubert, productrice de l’émission, interrogée ce mardi par 20 Minutes. Actuellement, je ne suis pas susceptible de dire réellement et intégralement ce qu’il s’est passé, qui était impliqué, si c’est vrai… » Toutefois, une chose est sûre : tous les aventuriers qui ont été convoqués par la production « réfutent les accusations. »

Une enquête avait également été lancée lorsque les perches des ingénieurs du son de l’émission avaient capté des conversations secrètes entre certains candidats, attirant l’attention des équipes sur une potentielle triche. « À ce moment-là, Teheiura a dit qu’il avait triché. Là, c’est une preuve irréfutable », remarque Alexia Laroche-Joubert, qui cherche à trouver des éléments permettant de confirmer ou d’invalider cet énième rebondissement de Koh-Lanta : La légende. « Ce qui est sûr, c’est qu’on continue d’enquêter, à la fois en France et en Polynésie. On prend ça très au sérieux », assure-t-elle.