« Koh-Lanta » : Avant Teheiura, d’autres candidats ont enfreint les règles

RETROSPECTIVE La triche de Teheiura dans « Koh-Lanta » a pris tout le monde de court mais ce n’est pas la première fois que des candidats tentent d’améliorer leurs conditions de survie

Clément Rodriguez
Les candidats de « Koh-Lanta : La légende »
Les candidats de « Koh-Lanta : La légende » — Alain Issock/ALP/TF1/Starface
  • Dans le onzième épisode de Koh-Lanta : La légende, Teheiura a reconnu avoir fait appel à un pêcheur pour qu’il lui dépose de la nourriture.
  • Cette tricherie a été sanctionnée par la production qui a décidé de l’exclure du jeu.
  • Par la passé, d’autres aventurières et aventuriers se sont joués des règles.

Sans même prononcer ces mots, la sentence de Denis Brogniart a été irrévocable pour Teheiura. Mardi soir, dans une séquence diffusée à la fin du onzième épisode, l’animateur de Koh-Lanta s’est entretenu avec le héros qui lui a confirmé avoir enfreint les règles du jeu. Le finaliste de Raja Ampat a demandé à un pêcheur au large de lui apporter de la nourriture. Il a ainsi pu profiter de différentes denrées, qu’il a partagées avec d’autres aventuriers – qui eux, n’ont pas été sanctionnés.

Si la séquence a surpris le public et enflammé les réseaux sociaux, ce n’est pourtant pas la première fois qu’une affaire de tricherie vient secouer le déroulé de l’aventure. « En saison 1, certains aventuriers ont essayé de faire les poubelles du camp des techniciens mais n’ont rien trouvé. La production a donc renforcé les contrôles en mettant en place un gardien afin que cela ne se reproduise plus », rappelle Adventure Line Productions à 20 Minutes.

Un briquet volé à un pilote de bateau

La première saison a visiblement été un vrai terrain de jeu pour les candidates et candidats qui se sont amusés à en tester les limites. Probablement écœuré d’avoir été éliminé en cinquième semaine, Harry a envoyé une lettre à la production dans laquelle il indiquait que Patricia, l’une de ses camarades de la tribu des Korok, avait volé un briquet au pilote du bateau qui les menait sur l’île en début d’aventure. « La production a alors éteint le feu afin que les aventuriers le fassent dans les règles de la survie » , précise-t-elle.

L’année suivante, c’est à nouveau une candidate vexée de voir son flambeau s’éteindre qui a balancé le pot aux roses. A quelques jours de la finale, Isabelle a révélé qu’elle et deux de ses alliés étaient entrés en contact avec un ranger chargé de la surveillance de la zone de jeu qui avait accepté de les aider. Grâce à lui, les trois aventuriers et aventurières avaient pu se nourrir davantage que les autres avec du riz, des haricots rouges ou encore des oignons.

Des « tentatives de corruptions »

Des « petits larcins » ou des « tentatives de corruptions de pilotes de bateaux » peuvent avoir été engagés par des aventuriers et des aventurières « mais la production veille au grain », nous assure-t-on. Par la suite, aucune tricherie n’a été révélée au cours du jeu.

« Sur d’autres éditions, la production a su qu’il y avait eu des tentatives de corruptions des pilotes de bateaux, mais comme un membre de la production voyage avec les aventuriers sur les différents trajets, cela n’a pas eu de suite », conclut Adventure Line Productions.