« Koh-Lanta » : Pression, coup de théâtre… Clémence a eu un rôle décisif lors de la réunification

RIFIFI Clémence, personnage central de la réunification de « Koh-Lanta : La légende », raconte la façon dont elle a vécu cet épisode

Clément Rodriguez
— 
Duel au sommet entre Clémence et Coumba lors de la réunification de « Koh-Lanta »
Duel au sommet entre Clémence et Coumba lors de la réunification de « Koh-Lanta » — Capture d'écran/TF1
  • TF1 diffusait ce mardi le huitième épisode de Koh-Lanta durant lequel la réunification a enfin eu lieu.
  • Au terme d’un conseil des ambassadeurs exceptionnel, Coumba a été éliminée.
  • « Non, je n’ai pas voté contre Coumba parce qu’elle a initié le mouvement de l’alliance des filles », jure Clémence à ​20 Minutes.

Et à la fin, c’est Coumba qui trinque. Oui, chez 20 Minutes, on spoile dès la première ligne mais il faut nous comprendre : lorsqu’on assiste à tellement de rebondissements dans un seul épisode de Koh-Lanta, il n’y a pas de temps à perdre. Dans ce huitième épisode, qui a été l’occasion pour les Jaunes et les Rouges de se retrouver, Clémence a gagné la bataille des négociations entre ambassadeurs en parvenant à faire éliminer celle en qui elle n’avait plus confiance.

« Ça ne fait jamais plaisir »

Pourtant, il a vite fallu réfléchir à la stratégie à adopter et au nom à donner. Quelques minutes avant que le conseil des ambassadeurs démarre, la double gagnante ne savait même pas qu’elle en ferait partie. Si elle a d’abord hésité entre Christelle et Coumba, le choix s’est finalement porté sur celle qui « avait un rôle beaucoup plus flou », explique-t-elle à 20 Minutes. « Elle ne se positionnait pas clairement dans un camp ou dans l’autre », indique Clémence en faisant référence à la coalition des femmes et l’alliance menée par Claude.

« Quand on perd, il faut un coupable et c’est toujours le chef », se désole Coumba dans l’épisode diffusé ce mardi. « Non, je n’ai pas voté contre Coumba parce qu’elle a initié le mouvement de l’alliance des filles », jure Clémence de son côté. Ce qui lui est resté en travers de la gorge, c’est plutôt le sentiment d’injustice que la candidate a ressenti au moment où Coumba n’a pas pris sa défense, ni celle de Candice et Clémentine, lorsque Claude les a accusées de vouloir éliminer les plus forts. « Je lui en ai voulu un petit peu pour ça », confie-t-elle.

Alors qu’elle a déjà participé à trois saisons et à trois réunifications, Clémence n’avait jamais été désignée ambassadrice. « J’ai eu le sentiment d’avoir eu la même pression que quand j’ai gagné les poteaux en 2005 et qu’il a fallu choisir le finaliste qui allait m’accompagner, dit-elle. C’est un choix qui met fin à l’aventure de quelqu’un donc même s’il y a la compétition et les stratégies, ça ne fait jamais plaisir. »

Une victoire et deux immunités en main

Après le départ de Coumba a sonné l’heure de la première épreuve d’immunité individuelle. En apnée, il a fallu que Loïc vienne chercher Clémence sous l’eau pour lui indiquer qu’elle avait battu ses adversaires. Détentrice d’une amulette l’immunisant, l’aventurière n’avait déjà rien à craindre au moment où elle a reçu le totem des mains de Denis Brogniart. L’animateur n’a pas manqué de l’informer qu’elle pouvait transmettre cette amulette à l’un ou l’une de ses camarades qui serait alors intouchable au conseil.

« J’ai hésité à le faire, se souvient Clémence. Je reviens, je gagne cette épreuve d’immunité, je me dis qu’il est peut-être temps pour moi de me faire un petit peu plus petite. » La candidate a alors pris le temps de réfléchir : au dernier conseil, tous les Jaunes avaient voté contre elle. Les Rouges, eux, devraient rester ensemble. Et après en avoir été informée par Ugo, elle ne fait pas non plus partie de l’alliance des garçons. « À un moment donné, il faut essayer de ne rien regretter et tenter un coup de poker pour être le grain de sable dans la chaussure des autres candidats et faire bouger les lignes », raisonne-t-elle.

Si aucun pacte n’a été scellé entre les anciens participants des 4 Terres, Alexandra, Alix et Loïc étaient proches les uns des autres. « Pourquoi ne pas me rapprocher d’eux ? Ça pourrait me faire des alliés pour le futur et essayer de créer une nouvelle alliance grâce à ça », pense Clémence.

Le vote fatal contre Namadia

Proche d’Alexandra, qu’elle avait « beaucoup appréciée dans le camp de filles », Clémence s’essaye alors au retournement de situation en faisant don de son amulette à Alix. En parallèle, les trois filles votent contre Namadia, déjà handicapé par un bulletin à son nom en raison de sa défaite lors de l’épreuve d’immunité. « Alix : pas comptabilisé », répétera Denis Brogniart à sept reprises avant d’éteindre le flambeau de Namadia. « Je n’avais rien contre lui, c’est quelqu’un de très sympathique et vraiment jovial. Son seul tort, c’est d’avoir un vote contre lui à cause de l’épreuve précédente », reconnaît Clémence qui n’avait aucune autre raison de faire sortir celui qui avait participé à Koh-Lanta : Malaisie en 2012.

Inscrite pour la quatrième fois au jeu de TF1, Clémence voulait « prendre des risques, vivre à fond l’aventure et jouer », contrairement à ses précédentes saisons durant lesquelles on l’a vue plus en retrait. Sans aucun doute, la double gagnante aura vécu un parcours différent cette année. Mais où s’arrêtera-t-elle ? C’est la question qui se pose lorsque l’on entend Coumba, pas tout à fait éliminée de l’aventure grâce au retour de l’île des bannis, clamer avoir hâte de « lui mettre une raclée » et de « la démonter ». Après Koh-Lanta : La légende, verra-t-on Koh-Lanta : La vengeance ?