« Koh-Lanta » : En ne choisissant que des héros, les dés de la stratégie dans « La légende » sont-ils pipés ?

RETROUVAILLES Les 20 aventuriers et aventurières de « Koh-Lanta » se connaissent tous et toutes (ou presque) et cela pourrait changer la donne

Clément Rodriguez
— 
Les dix participants masculins de « Koh-Lanta : La légende »
Les dix participants masculins de « Koh-Lanta : La légende » — ©A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Koh-Lanta est de retour ce mardi 24 août pour célébrer ses 20 ans.
  • Dans cette saison anniversaire intitulée La Légende, vingt candidats et candidates ayant marqué le jeu reviennent s’affronter.
  • Mais à force de côtoyer ses camarades en dehors de l’aventure, cela n’entache-t-il pas les stratégies une fois arrivés sur le camp ?

Un Koh-Lanta XXL. La promesse faite par TF1 et la production est déjà tenue avant même le démarrage de la nouvelle saison baptisée La Légende grâce à son casting. Claude, recordman du nombre de victoires individuelles, va à nouveau affronter Teheiura. Clémence, seule aventurière à avoir remporté le jeu à deux reprises, retrouvera Jade et Clémentine, croisées dans des éditions précédentes. En tout, vingt personnages emblématiques de l’émission combattront sur les plages des îles du Mana, au cœur de la Polynésie française.

L’amitié, une donnée à prendre en compte

Participer à Koh-Lanta, cela soude celles et ceux qui y participent. Certains et certaines gardent contact grâce aux réseaux sociaux et sont donc devenus amis dans la vie, loin des nuits sous le déluge et des frites de manioc. L’amitié s’est donc inscrite comme une donnée à prendre en compte par la production lors de la confection du casting. « On a gardé le casting secret, y compris pour nos équipes de tournage, jusqu’à deux jours avant le tournage », affirme le producteur Julien Magne.

Les heureux élus et heureuses élues ont reçu un premier appel en janvier afin d’être sondées sur leur envie de participer une nouvelle fois à l’aventure. Mais la production avait prévu les choses bien en amont et a contacté plusieurs dizaines de personnes. Trois semaines avant le grand départ, les 20 aventuriers et aventurières recevaient l’appel de la délivrance.

Avant de composer la feuille de match, la production a pris le temps de la réflexion. « On connaît les gens qui sont plus ou moins proches les uns des autres, indique Alexia Laroche-Joubert. On se doutait qu’il pouvait potentiellement y avoir des alliances et on a fait attention à ce qu’il y ait des contre-pouvoirs, des choses comme ça. » Mais garder le secret de la composition des équipes était-il suffisant ?

« Tu peux quand même anticiper un petit peu »

Avant de s’envoler pour 36 jours de compétition jusqu’à l’épreuve des poteaux, certains héros de Koh-Lanta ont tenté de deviner qui allait jouer à leurs côtés. « Certaines têtes, on s’y attend mais d’autres, c’était des surprises », avance Clémentine. « On suppose, on s’attend à voir certaines personnes et il y a des découvertes », enchérit Maxime lors de la conférence de presse organisée par TF1.

« Tu peux quand même anticiper un petit peu », réplique Cindy, ajoutant que les affinités créées en amont du jeu facilitent les alliances. « Aujourd’hui, il y a des aventuriers qui sont connus, reconnus, qui traînent tout le temps ensemble et je ne les voyais pas se faire des coups tordus », explique la finaliste de La Guerre des Chefs en 2019, en citant notamment le groupe constitué par Claude, Teheiura et Laurent. « Quand je les vois débarquer, je me dis que c’est déjà un groupe de potes. » La solution pour contrer ces alliances ? « Il faut tirer dans le tas, quoi. »

Patrick, lui, ne voulait vraiment pas savoir qui allait participer. « Avec Coumba, on s’envoie toujours des petits messages mais ce n’est pas pour ça que je l’ai appelée pour savoir si elle était prise », assure-t-il. « Certains l’ont dit, regrette Christelle, et d’autres ne l’ont pas fait pour respecter les conditions. »

Se méfier des apparences

Choisir ses alliés avant d’embarquer à l’aéroport, c’est bien, mais pouvoir appliquer ses stratégies sur le camp, c’est mieux. Car la production ne mène pas la vie facile aux participants et participantes, et leur réserve de nombreuses surprises. Cette année verra par exemple le retour de l’île de l’exil et l’arrivée n’est pas commune puisque les femmes et les hommes sont séparés avant de pouvoir disputer leur première épreuve.

« On ne savait pas qu’il y aurait une équipe de filles et une équipe de garçons, commente Namadia. Donc si vous aviez fait une stratégie avant où vous vous êtes dit que vous alliez vous mettre ensemble, comment faire ? Dès le départ, vous vous dites que la stratégie est zéro », indique le candidat de Koh-Lanta : Malaisie tout en précisant que « préparer en amont, c’est compliqué. »

Mettre au point ses stratégies à la maison comme on s’entraîne à la course d’orientation dans la forêt à côté de chez soi ne semble donc pas être une science exacte. Toutefois, a contrario des saisons classiques, plusieurs groupes d’aventuriers aux liens déjà forts vont s’unir dès les premiers instants afin d’aller jusqu’au bout ensemble. Et écrire la légende.