« Koh-Lanta » : Pendant l'épreuve de l'orientation, « c'était chacun pour soi », décrit Arnaud

COURSE Eliminé avant de pouvoir grimper sur les poteaux de « Koh-Lanta », Arnaud raconte comment s’est déroulée l’épreuve de l’orientation

Clément Rodriguez
— 
Arnaud, candidat de « Koh-Lanta : Les armes secrètes »
Arnaud, candidat de « Koh-Lanta : Les armes secrètes » — ©A.ISSOCK/ALP/TF1
  • TF1 diffusait vendredi soir la première partie de la finale de Koh-Lanta : Les armes secrètes.
  • Au terme de l’orientation, Arnaud et Laure ne sont pas parvenus à se qualifier pour la mythique épreuve des poteaux.
  • « Je suis venu avec plein de formes et je suis reparti en pleine forme », raconte le candidat éliminé à 20 Minutes.

De la force, du courage, de la chance et une pointe de stratégie, voilà les qualités dont les candidats et candidates de Koh-Lanta doivent faire preuve lorsqu’ils partent à la recherche du poignard qui les mènera jusqu’aux poteaux. Ce vendredi, lors du douzième épisode des Armes secrètes diffusé sur TF1, Jonathan, Lucie et Maxine sont parvenus à se qualifier, laissant Laure et Arnaud sur le bord de la route de la finale.

Avant que Denis Brogniart donne le top départ de l’épreuve, les cinq aventuriers et aventurières s’étaient concertés : quoiqu’il advienne et quelle que soit la manière de se hisser jusqu’à la victoire, que le meilleur ou la meilleure gagne. Dès le début de l’orientation, Arnaud clame qu’il s’empare de la zone de la souche torsadée pour dissuader les autres de se greffer à lui. « Chose qui arrive parce que personne ne me suit, décrit-il à 20 Minutes. Mais après, je fais n’importe quoi, je me perds sur l’île. »

Une histoire de couleur blanche… qui n’existe pas

Bien parti, le maraîcher mosellan erre finalement dans la jungle avant de tomber sur Lucie, qu’il voit avant même de trouver la souche torsadée. Après plusieurs minutes de recherches, une autre tête débarque, celle de Maxine. À ce moment-là, face à l’arrivée de cette nouvelle adversaire, Arnaud a une décision à prendre : doit-il continuer à fouiller autour de son élément remarquable ou peut-il trouver la troisième zone à explorer ? « Je me dis que j’ai déjà la souche… Si c’est pour perdre du temps à chercher autre chose que je ne vais pas trouver tout de suite, autant rester là, même si on est trois », confie-t-il.

Sa décision se révèle être la bonne puisque le candidat réussit à trouver sa balise. Mais après avoir rejoint non sans mal Denis Brogniart, Arnaud se retrouve dans une position très délicate. Alors qu’il croyait devoir avancer dans la direction indiquée par le coloris blanc, celui-ci s’avère être simplement la couleur de la peinture de la balise. Ni une, ni deux, il faut trouver une solution : « mon orientation, c’est Lucie. J’espère juste qu’elle n’a pas fait la même erreur que moi ». Sa rivale a effectivement pris le bon chemin mais elle est surtout plus efficace qu’Arnaud et trouve rapidement le poignard de la souche torsadée.

« Il n’y a pas de règle qui interdit de trouver le poignard immédiatement »

La chance n’aura pas souri davantage à Arnaud près du corail fossilisé, Maxine ayant trouvé son poignard avant lui. Avec le recul, le candidat considère l’orientation comme la plus difficile des épreuves. « Il n’y a que trois places pour cinq, on se croise, on se regarde. Il y a le stress, les nerfs, relate-t-il. On joue un peu à cache-cache avec les autres, on fait du bluff. On joue un peu plus avec les nerfs que sur d’autres épreuves. »

Si l’on dresse le bilan de cette première partie de finale, deux des aventuriers, à savoir Jonathan et Maxine, n’ont pas déniché la balise avant de brandir leur poignard. « Ils l’ont trouvé avec un peu plus de chance que nous, tant mieux, ça fait partie du jeu, concède Arnaud. Il n’y a pas de règle qui interdit de trouver le poignard immédiatement donc c’était chacun pour soi. Je ne leur en veux pas, je n’en veux qu’à moi-même. »

« J’étais très nul sur certaines épreuves »

Six mois après la fin du tournage, Arnaud regrette de ne pas avoir pu se hisser sur la plus haute marche du podium mais il retient surtout le positif de cette « aventure de rêve » à laquelle il tentait de participer depuis dix ans et pour laquelle il a envoyé une quinzaine de lettres de candidature.

Au fil des semaines, l’aventurier a trouvé sa place jusqu’à l’apogée de l’expérience : sa victoire en solo lors du jeu d’adresse la semaine précédant l’orientation. « Sur les épreuves individuelles, on ne va pas se mentir, je n’étais pas le meilleur. J’étais même très nul sur certaines épreuves. Après, j’étais de mieux en mieux », raconte-t-il. Selon lui, l’élément déclencheur aurait été sa perte de poids. « Je suis venu avec plein de formes et je suis reparti en pleine forme », rigole-t-il. En trente jours, Arnaud a perdu entre dix et 11 kilos.

Notre dossier sur « Koh Lanta »

Lors du dernier conseil éliminatoire de la saison, les camarades d’Arnaud n’ont pas tari d’éloges à son propos, le qualifiant « d’aventurier complet » et même de « champion » de Koh-Lanta. « Pour moi, un champion, c’est Teheiura, Claude, Grégoire. Me mettre parmi tous ceux-là, wouah… Je n’envisageais pas ça du tout, c’est un vrai honneur. » Reste maintenant à savoir si, comme ses idoles, lui aussi participera à plusieurs éditions.