« Mask Singer » : Voici comment la production démarche les célébrités internationales qui participent à l'émission sur TF1

SUPERSTAR La cinquième star internationale de l'histoire de « Mask Singer » sera démasquée ce soir sur TF1, « 20 Minutes » vous explique comment la production convainc des célébrités de participer.

Maxime Fettweis
Le chat sera la cinquième star internationale dévoilée dans l'histoire de Mask Singer en France.
Le chat sera la cinquième star internationale dévoilée dans l'histoire de Mask Singer en France. — Christophe Chevalin et captures d'écran / TF1

Pour jeter des paillettes sur « la plus grande enquête télévisée de France », Mask Singer s’attelle chaque année à trouver le mix parfait d’ingrédients pour surprendre les téléspectateurs. Depuis trois saisons, la production de l’émission diffusée sur TF1 accueille de manière épisodique des célébrités internationales, bien cachées sous des masques, comme le veut le concept. Et cette saison 4 n’échappe pas à la tradition, pour le plaisir des jurés comme des téléspectateurs.

Les comédiennes Itziar Ituño ( La Casa de Papel) et Teri Hatcher ( Desperate Housewives), le chanteur Seal et l’acteur David Hasselhoff (Alerte à Malibu) se sont ainsi fondus dans la peau d’une ballerine, d’une coccinelle, d’un cow-boy et d’un cobra. Le chat rejoindra le club très fermé des stars planétaires apparues dans le show français puisque sa prestation et son identité seront dévoilées ce soir.

Toujours inattendue, la présence de ces personnalités interroge autant qu’elle surprend. Comment la production les recrute-t-elles, comment est organisée la conception de leur costume et leurs répétitions ? 20 Minutes vous explique.

Intergénérationnelles

Le processus de sélection des stars internationales se déroule en parallèle du casting pour les personnalités francophones. Les équipes de l’émission tentent d’abord de déterminer quelles personnalités ils verraient bien sous les traits d’un animal farfelu.

Le critère retenu dans le choix des équipes et avant tout de dénicher des célébrités connues du plus grand nombre. « On tente de trouver des icônes qui parlent au plus grand monde car Mask Singer est un programme familial, il faut que les personnalités soient reconnues autant pas les enfants que par leurs parents », détaille Anthony Meunier, le producteur de l’émission.

L’objectif principal de la première sélection est de cibler des personnalités iconiques qui ont marqué plusieurs générations. « On cherche vraiment à susciter l’effet "waouw" le plus général possible lors du démasquage. »

Peu de refus

C’est ensuite un correspondant de l’émission basé à Los Angeles et en contact avec de nombreux agents de stars qui prend le relais. « Quand on envoie la liste des stars qui nous font envie, c’est assez ciblé, on sait généralement qui on veut de manière précise », explique Anthony Meunier concédant qu’il y a déjà eu quelques refus, principalement lorsque l’agenda de la star ne correspond pas à celui de l’enregistrement de l’émission.

Le démarchage tourne autour d’une question centrale : les célébrités sont-elles motivées à faire le show cachées sous un masque ? « Il faut qu’ils aient envie de faire le spectacle et de faire plaisir aux téléspectateurs. »

Le producteur assure que la majorité des stars internationales contactées pour participer à l’édition française de Mask Singer connaissent déjà le programme dont des déclinaisons existent dans plus de 56 pays.

Deux à trois mois de préparation

Une fois que la célébrité a accédé s’entame un long processus de travail avec les équipes de l’émission diffusée sur TF1. La production et la star internationale collaborent pendant environ deux à trois mois avant le tournage.

« On organise plusieurs visio-conférences pour avoir les mensurations de la star pour la confection du costume mais aussi pour lancer le choix et le travail autour de la chanson », explique le producteur. Les contacts se multiplient ensuite jusqu’à l’enregistrement pour ajuster au mieux la prestation. Concernant le costume, une doublure aux mêmes mensurations que la personnalité est sélectionnée en France afin d’assurer que la star puisse entrer dans son habit de lumière et garder son anonymat devant les caméras.

Les célébrités sélectionnées s’envolent ensuite pour passer deux à trois jours à Paris pour les répétitions en plateau et l’enregistrement de l’émission. Seule Teri Hatcher a tenu à rester une semaine en France pour concocter une prestation aux petits oignons. Comme pour les personnalités françaises cachées sous les masques, tout est organisé afin de préserver le mystère sur l’identité des participants.

Des personnalités étonnantes

La venue de ces célébrités dans le contexte particulier qu’offre Mask Singer est souvent propice à des moments insolites, prouvant l’engagement des stars au programme.

« Teri Hatcher était une bosseuse incroyable. Alors qu’elle était déjà à Paris et qu’elle répétait dans son hôtel avec le chorégraphe de l’émission, elle m’a appelé un jour à 23h30 à la fin d’un tournage pour me demander si elle pouvait venir répéter sur le plateau alors que ce n’était pas prévu », rembobine Anthony Meunier. Cachée sous un sweat noir et une visière opaque, la comédienne connue pour son rôle dans Desperate Housewives s’offrira une heure de répétition bonus pour que la coccinelle prenne vie de la manière la plus magistrale.

Plus récemment c’est le comédien révélé dans Alerte à Malibu, David Hasselhof, qui a prouvé le caractère imprévisible des stars internationales qui foulent la scène de Mask Singer. Alors qu’il devait interpréter un autre titre, le producteur l’entend fredonner My Way de Frank Sinatra dans la voiture qui l’emmène en studio. La voix de l’acteur colle bien avec le titre et Anthony Meunier lui fait savoir. David Hasselhof décide alors de changer de morceau et opte pour ce classique qui est aussi la chanson préférée de son épouse. « On a dû créer une nouvelle scénographie en seulement deux jours », se souvient le producteur.

Une preuve que chaque star internationale est une nouvelle aventure pour ses équipes. La production insiste en tout cas pour dire que « c’est toujours un plaisir pour ces personnalités de venir participer à un divertissement en France parce qu’ils adorent notre pays ! »