« Pékin Express, duos de choc » : Valérie Trierweiler, aventurière et ex-première dame « incomprise »

A L'AVENTURE La journaliste, ancienne compagne de François Hollande, participe à la version célébrité du jeu de M6 lancée ce mercredi à 21h10

Fabien Randanne
— 
Valérie Trierweiler participe à Pékin Express, duos de choc avec sa meilleure amie, Karine.
Valérie Trierweiler participe à Pékin Express, duos de choc avec sa meilleure amie, Karine. — Patrick ROBERT/M6
  • Le premier épisode de Pékin Express, duos de choc est diffusé ce mercredi, à 21h10, sur M6.
  • Valérie Trierweiler est l’une des candidates de cette saison spéciale tournée au Sri Lanka.
  • « J’ai refusé, dans le passé, de faire plusieurs émissions de téléréalité. Pékin Express est une émission que j’aime, que je regarde. L’idée, c’était de partager cette aventure avec ma meilleure amie », explique la journaliste que l’émission présente comme « ex-première dame ».

« J’ai été une première dame incomprise », déplore Valérie Trierweiler dans le premier épisode de Pékin Express, duos de choc lancé ce mercredi à 21h10 sur M6. L’ex-compagne de François Hollande a-t-elle participé à cette édition du jeu, aux côtés d’autres personnalités (lire encadré), pour se faire enfin comprendre du public ?

« Il n’y avait aucune stratégie de ma part, répond d’emblée l’intéressée lors de la conférence de presse. J’ai refusé, dans le passé, de faire plusieurs émissions de téléréalité. Pékin Express est une émission que j’aime, que je regarde. L’idée, c’était de partager cette aventure avec ma meilleure amie. »

« Peut-être que je vais ouvrir la voie à Brigitte Macron »

C’est donc en binôme avec Karine, qu’elle connaît depuis vingt ans car leurs enfants étaient inscrits dans la même école primaire, que la journaliste a sillonné les routes du Sri Lanka en début d’année. « Elle était pour moi la partenaire idéale parce qu’elle est l’amie idéale. Si elle avait dit non, je ne sais pas si je l’aurais fait », ajoute Valérie Trierweiler.

Si l’émission ne manque pas une occasion de rappeler qu’elle est une ancienne « première dame », elle refuse de se laisser enfermer dans ce rôle. « C’est vrai [que je l’ai été] mais c’est vingt mois de ma vie. J’ai 57 ans, je vous laisse faire les calculs… Pour moi, ce n’est pas l’essentiel de mon existence. Ma vie, c’est mon enfant, mon travail, mes amis », déclare-t-elle. Et d’enchaîner par une pirouette : « Peut-être que je vais ouvrir la voie et que Brigitte Macron participera à la prochaine édition. »

« Très vite, elle a voulu évacuer le côté première dame, confirme l’animateur Stéphane Rotenberg. Elle a un instinct de compétition chevillé au corps et puis, dans Pékin Express, il faut abandonner la volonté d’être à son avantage : on est avec le sac à dos, hirsute, transpirant… »

« A la fin, on ne se lave même plus les cheveux »

Cette absence de contrôle sur l’image n’a pas dérangé la candidate : « Le premier jour, on est coiffées et maquillées. Le deuxième jour, on met un petit coup de rouge à lèvres. Le troisième jour, c’est fini et, à la fin, on ne se lave même plus les cheveux », résume-t-elle sourire aux lèvres.

Si sauter dans l’inconnu avec un simple sac à dos fut une expérience nouvelle pour Valérie Trierweiler, ce n’est pas la première fois qu’elle se lance à l’aventure. « J’ai fait beaucoup de raids sportifs avec Karine. La première fois, c’était en 2014, donc peu de temps après mon départ de l’Elysée. Une fille est venue me voir en me disant : "C’est courageux de venir vous mettre la misère comme ça devant tout le monde". » Incomprise, toujours. Car elle insiste : « Je ne suis pas différente de vous. Je fais mes courses, mon ménage… »

Des « duos de choc »

Outre Valérie Trierweiler et son amie Karine, cinq binômes participent à cette édition des « duos de choc » de Pékin Express. Si les journalistes sportifs Yoann Riou et Xavier Domergue, connus du grand public, font équipe alors qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés avant, toutes les autres paires sont constituées d’une personnalité et d’un de ses proches. L’humoriste Inès Reg est accompagnée de sa grande sœur Anaïs, le nageur handisport Théo Curin de sa manageuse Anne et l’ex-Miss France Rachel Legrain-Trapani de son compagnon Valentin. L’influenceur Just Riadh, lui, participe avec son meilleur ami Abdallah.