« Drag Race France » : France 2 va finalement diffuser tous les épisodes cet été

INFO « 20 MINUTES » Si chaque épisode de l'émission sera disponible chaque jeudi dès 20h sur la plateforme de France Télévisions, le public pourra les regarder chaque samedi, aux alentours de minuit, sur France 2

Fabien Randanne
— 
Les dix candidates de la saison 1 de Drag Race France.
Les dix candidates de la saison 1 de Drag Race France. — Nathalie Guyon/FTV

Samedi 25 juin, France 2 diffusait le premier épisode de Drag Race France, en deuxième partie de soirée, à titre exceptionnel. L’idée était d’appuyer le lancement de ce concours de drag-queens destiné à la plateforme du service public France.tv. Fort de ce succès d’audience – quelque 914.000 téléspectateurs et téléspectatrices furent au rendez-vous – la chaîne a décidé de revoir ses plans. Elle annonce, en exclusivité à 20 Minutes, que l’intégralité de la saison sera finalement diffusée à l’antenne, à partir de ce samedi 2 juillet, après Fort Boyard : toujours plus fort !, aux alentours de minuit.

La plateforme France.tv garde l’exclusivité de la première diffusion de chacun des sept épisodes restant et qui seront mis en ligne chaque jeudi à 20h.

« Un engagement au long cours en faveur de la diversité et de l’inclusion »

« C’est important aujourd’hui, dans ce monde qui évolue en permanence, de pouvoir parler à tous nos publics, en s’appuyant sur la complémentarité entre nos antennes linéaires et notre plateforme France.tv, pour laquelle Delphine Ernotte Cunci et Stéphane Sitbon-Gomez ont une très forte ambition », indique à 20 Minutes Alexandra Redde-Amiel, la directrice des divertissements et jeux de France Télés. L’objectif est de rendre Drag Race France accessible au plus large public possible. Elle poursuit : « C’est un engagement au long cours de France Télévisions en faveur de la diversité, de l’inclusion, de la tolérance. C’est une grande fierté de proposer ce programme et de faire rayonner et découvrir cet art auprès du grand public. »

Parmi la demi-douzaine d’adaptations de la franchise Drag Race à l’international – le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, la Thaïlande, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont également leurs propres versions – la déclinaison française est la seule, avec la britannique, à avoir droit à une diffusion sur une chaîne publique. La plupart des adaptations étrangères sont uniquement disponibles en streaming – Drag Race Italia a été programmée sur la chaîne privée Discovery+ plusieurs semaines après avoir été diffusée en ligne.

« Tous les publics se sont réunis autour de l’émission »

Le premier épisode de Drag Race France mis en ligne sur la plateforme France.tv samedi soir, a effectué un démarrage très satisfaisant. « Nous communiquerons à J+7 avec les audiences consolidées. Mais, à date, la diffusion du premier épisode est comparable à celle d’un bon lancement d'une série de fiction sur le site, confie Alexandra Redde-Amiel. On est plus qu’enthousiastes. »

La patronne des divertissements du service public souligne par ailleurs que « tous les publics se sont réunis autour de l’émission » lors de la diffusion de l’épisode sur France 2 en deuxième partie de soirée samedi. « On a fait des scores sur les cibles extrêmement intéressants et encourageants pour la suite, par exemple 10,3 % sur les 25-59 ans », précise-t-elle.

Drag Race France est une adaptation du concept américain RuPaul’s Drag Race, créé en 2009 et dont l’aura culte, notamment au sein de la communauté LGBTQ +, s’est consolidée au fil des ans. Dix drag-queens participent à cette première saison tricolore présentée par Nicky Doll, entourée de deux jurés permanents, Daphné Bürki et Kiddy Smile. Dans chaque épisode, les candidates se soumettent à différents défis faisant appel à leur sens de l’humour, de la mode, de la comédie et leur permettant de dévoiler leurs différents talents. Une reine est éliminée à la fin de chaque épisode. Lors de la finale, une seule sera sacrée « drag-queen superstar ».