« Top Chef » : Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le dîner de la finale

COULISSES En début d’année, on a glissé nos papilles au dîner de la finale de « Top Chef » pour tout vous raconter

Clément Rodriguez
— 
La finale de la saison 13 de « Top Chef », en janvier 2022
La finale de la saison 13 de « Top Chef », en janvier 2022 — HOMAYOUN FIAMOR/M6
  • Ce mercredi, M6 diffuse la finale de la saison 13 de Top Chef après dix-huit semaines de compétition.
  • Le dîner a été enregistré en janvier dernier et 20 Minutes était invité à déguster les assiettes des finalistes.
  • Durée de la soirée, déroulement du vote, préparation des candidats… On vous dévoile tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’ultime combat culinaire.

Début janvier, rendez-vous au George V à 17h15, un petit peu tôt pour le dîner, pour la finale de Top Chef. À notre arrivée, on se fait refouler devant le tourniquet malgré notre belle chemise. Il faut en fait passer par une porte dérobée pour se faire accueillir par un membre de la production. En pleine vague omicron, c’est gel hydroalcoolique obligatoire et changement de masque imposé. À l’étage du dessous, une pièce s’est transformée en salle de test antigénique.

Mais il nous en faudra plus pour nous empêcher de déguster le repas préparé par Louise et Arnaud. On entre alors dans une grande salle du palace le plus étoilé d’Europe. On s’installe, on glisse un œil aux deux menus posés sur la table et on s’élance dans cette soirée qui déterminera le vainqueur de la treizième saison du concours de M6.

Combien de temps dure le repas ?

Notre arrivée dans la salle du dîner se fait à 18h40, soit déjà une heure et demie après l’heure indiquée sur notre carton d’invitation. Sur les tables à ce moment-là, rien d’autre que des assiettes et des verres vides. A 19h30, Stéphane Rotenberg fait son arrivée pour dire quelques mots et échanger avec Adriana Karembeu, la marraine de la Croix-Rouge. Quelques minutes plus tard, ce ne sont pas les serveurs qui font leur entrée mais les journalistes de l’émission afin d’interroger les convives sur ce qu’ils pensent du menu à première vue.

A 20h45 arrivent les premières assiettes. L’estomac dans les talons, il nous faudra encore être patient car le service prend du temps. Finalement, nous serons les derniers à être servis à 21h15. Après cette première dégustation, les plats font leur apparition aux alentours de 22 heures. Enfin, ce n’est qu’une heure plus tard, à 22h59 précisément, que sont envoyés les desserts. Sachez donc qu’une finale de Top Chef dure plus de six heures et qu’il vaut donc mieux être en bonne compagnie.

Est-ce qu’on mange chaud ?

Vous vous doutez bien qu’avec parfois une demi-heure de décalage entre l’arrivée des premières et des dernières assiettes d’un même plat, les préparations des finalistes ont le temps de refroidir. Il faut alors faire un effort d’imagination et se projeter dans un univers où les sauces seraient à la température idéale. Le souci ne se présente évidemment pas pour le dessert et on sort donc du George V sur une note positive.

Combien de temps a-t-il fallu à Arnaud et Louise pour préparer leur menu ?

Louise et Arnaud, ce sont deux méthodes de travail très différentes. La première a mis seulement une heure, « dans l’urgence la plus totale », pour concevoir son menu. « J’ai fait des plats ou je me suis inspiré de plats qui sont à la carte de mon restaurant depuis longtemps, que je maîtrise et qui fonctionnent bien », explique-t-elle à 20 Minutes.

Arnaud, lui, a commencé à plancher sur la question dès qu’il a su qu’il était qualifié pour le dernier round. « Ça a été très vite pour le coucher sur papier mais j’ai testé la conception deux ou trois fois », indique celui qui voulait « mettre des plats de [son] pays en lumière ». Aura-t-on le droit au retour de la fameuse pêche au thon ?

Les candidats ont-ils le droit à toutes les exigences ?

À peu près, oui. Une fois leur menu établi, les finalistes soumettent leurs propositions à la production qui va alors éventuellement les aiguiller. « Ils ont toujours été de bons conseils sur tout le concours parce qu’ils savent ce qui peut marcher », témoigne Arnaud. La réalité des stocks de marchandise peut aussi être un poids dans la balance. Si l’un des cuisiniers veut par exemple préparer 50 kg de courgettes ou de tomates en plein mois de janvier, cela pourrait être difficile à mettre en place.

Comment le vote se déroule-t-il ?

Après la dégustation du repas de Louise et Arnaud, la soirée n’est pas finie. Au centre de la salle sont amenées des urnes dans lesquelles nous sommes invités à déposer notre bulletin de vote. À l’époque, on ne connaît pas encore le nom des deux finalistes mais les personnalités des candidats se ressentent dans l’assiette (on ne peut pas vous en dire plus).

Les membres de la production nous apportent alors un papier et un stylo. Sur le carton nous est rappelé le contenu de deux menus. Deux cases blanches nous invitent à inscrire le nombre de points que l’on attribue au menu A et au menu B. Dix points sont à répartir entre les deux concurrents. Nous avons le droit d’en donner cinq à chacun, mais ce ne serait quand même pas très intrépide. Allez, on se lance : ce sera sept points pour l’un et trois pour l’autre. Une fois le bulletin dans l’urne, le destin des candidats est scellé. Le verdict, déjà connu des finalistes, sera à découvrir dans le poste ce mercredi.