« Hôtel du temps » : « Abattu » par l’échec d’audience, Thierry Ardisson prépare un deuxième numéro

PETIT ECRAN, GROSSE DECEPTION Le lancement d’« Hôtel du temps » sur France 3 n’avait été suivi que par 1,4 million de personnes

C.R.
— 
Thierry Ardisson avec Jean Gabin et Dalida
Thierry Ardisson avec Jean Gabin et Dalida — Mac Guff

C’est bien connu : lorsque l’on tombe de cheval, il faut tout de suite remonter en selle. C’est la philosophie qu’a décidé d’adopter Thierry Ardisson après la mauvaise chute d’Hôtel du temps. La dernière émission de l’homme en noir, diffusée sur France 3, faisait la part belle à l’intelligence artificielle pour ressusciter Dalida, mais le public a visiblement eu du mal à comprendre le concept. Résultat : lundi 2 mai, la chaîne s’est retrouvée à la quatrième place des audiences avec seulement 1,4 million de curieux.

« Même si elle est dans la moyenne de la case, cette faible audience m’a terriblement affecté. J’ai été déçu, même abattu », a commenté Thierry Ardisson dans les colonnes du Parisien ce vendredi. Pour expliquer cet échec, le producteur pense avoir mal vendu son programme, lui qui a fait le tour des plateaux de télévision pour en faire la promotion. « Le public, qui m’a vu faire des interviews pendant trente-cinq ans, a cru que j’interviewais Dalida pendant une heure et demie, alors que c’est un documentaire bourré d’archives, un biopic », martèle-t-il.

Toutefois, ce score d’audience ne veut pas dire que l’Hôtel du temps met déjà la clé sous la porte. Au lendemain de la diffusion, Thierry Ardisson confie avoir appelé Stéphane Sitbon-Gomez, le numéro 2 de France Télévisions, pour lui proposer d’arrêter. Finalement, ce n’était pas une option. « Il m’a répondu qu’il n’en était pas question, qu’il voulait un autre numéro avec Coluche, avant Gabin. On le tourne en septembre. On sait ce qu’il faut corriger. Ça marchera mieux », promet l’animateur.