« The Voice » : « Florent Pagny est extraordinaire, courageux, très papa poule », confie Nour, la gagnante

INTERVIEW L’adolescente de 16 ans livre ses premières impressions à « 20 Minutes » ce dimanche, quelques heures après avoir remporté le télécrochet de TF1

Propos recueillis par Fabien Randanne
— 
Nour, gagnante de la saison 11 de The Voice et son coach Florent Pagny.
Nour, gagnante de la saison 11 de The Voice et son coach Florent Pagny. — Benjamin Girette / Bureau233
  • Nour, 16 ans, a remporté la saison 11 de The Voice, samedi, sur TF1. Mister Mat, Caroline Costa, Vike et Loris étaient les autres finalistes.
  • « C’est un rêve de petite fille qui se réalise. Depuis toute petite je regardais The Voice avec maman à la télé et aujourd’hui, c’est moi la gagnante, ça fait un truc au cœur », se réjouit Nour auprès de 20 Minutes.
  • Nour va commencer à réfléchir à son premier album. « J’ai adoré chanter avec Slimane. Retravailler avec lui serait un truc de dingue, je serai super contente. Slimane et moi, on a une connexion », avance-t-elle.

Elle est la plus jeune gagnante de The Voice en France. Samedi, Nour, 16 ans, a remporté la finale de la saison 11 du télécrochet de TF1 durant laquelle elle fut coachée par Florent Pagny. « C’est une grande fierté pour moi », glisse-t-elle ce dimanche à 20 Minutes. L’adolescente revient pour nous sur cette finale et sur ce qu’elle envisage pour la suite.

Il y a trois ans, vous participiez à « The Voice Kids », et il y a quelques heures, vous avez remporté la version adulte…

Je n’y aurais jamais cru, même maintenant j’ai du mal à y croire. C’est un rêve de petite fille qui se réalise. Depuis toute petite je regardais The Voice avec maman à la télé et aujourd’hui, c’est moi la gagnante, ça fait un truc au cœur.

Lors de l’annonce de votre victoire, vous êtes restée très calme, dans le contrôle de vos émotions…

J’étais direct dans le mode « injustice » parce qu’on méritait tous de gagner. J’étais sous le choc d’avoir entendu mon prénom.

Vous vous êtes blessée à la gorge lors de la demi-finale, vous avez dû ménager votre voix cette semaine. Avez-vous redouté que cela compromette vos chances de gagner ?

De gagner, non. On n’était tellement pas dans la compétition que, même si je n’avais pas gagné, à part peut-être pour Florent, je n’aurais pas été triste. J’étais surtout stressée parce que cela allait être mes dernières prestations sur le plateau et je voulais être fière de ce que je donnais au public.

Un mot sur votre coach Florent Pagny ?

Je suis tellement fière de l’avoir eu comme coach. Je n’arrive pas à réaliser que j’ai gagné The Voice dans l’équipe de Florent Pagny. Je me dis qu’il se rappellera toujours de moi et moi toujours de lui. Il est un homme extraordinaire et courageux. Il est très papa poule. Il a une fille, je suis jeune et je pense que ça l’a touché. Il est très sympa comme coach, on bosse et on rigole à la fois.

Quel est votre programme pour ces prochains jours ?

Je pense que je vais me remettre de mes émotions et attendre que ma voix revienne et après on se concentrera sur l’album qui arrive.

Vous êtes en classe de première. Vous avez dit dans la presse que vous ne retourneriez pas au lycée jusqu’à la fin de l’année scolaire. Vous envisagez de reprendre à la rentrée ?

Je ne sais pas encore, c’est compliqué. On va se poser en rentrant à la maison pour réfléchir à tout ça. Tout dépendra de ce qui arrivera dans les mois qui viennent.

Vous avez confié que cela ne se passait pas très bien au lycée. Cela vous gâche votre aventure « The Voice » ?

Cela ne me gâche pas l’aventure mais c’est triste de voir que les professeurs ne m’encouragent pas. J’aurais aimé qu’ils soient à fond. Il y en a un ou deux qui sont derrière moi mais d’autres m’ont fait des remarques pas très cool, c’est un peu décourageant.

Vous allez préparer un album. Y a-t-il un ou une artiste avec qui vous aimeriez collaborer ?

Lors de la finale, j’ai adoré chanter avec Slimane. Retravailler avec lui serait un truc de dingue, je serais super contente. Slimane et moi, on a une connexion… C’était ouf, j’ai trop kifé le moment et je pense que lui aussi a bien aimé.