« Koh-Lanta » : « Je suis clairement sortie du lot quand même », regrette Louana

INTERVIEW CROISEE Deux candidats ont quitté « Koh-Lanta » ce mardi soir sur TF1 à l'isssue du terrible épisode des destins liés. Entre « amertume », « frustration » et « fierté », «20 Minutes » a recueilli leurs impressions

Propos recueillis par Benjamin Chapon
— 
Louana et Maxime ont quitté
Louana et Maxime ont quitté — A.Issock/ALP/TF1

Si tu tombes, je tombe. Et voilà, la toujours délicieuse épreuve des destins liés a livré son verdict dans Koh-Lanta, mardi soir sur TF1. Dans un retournement de situation longtemps espéré, ce sont deux membres de l’alliance majoritaire qui s’en vont. Louana et Maxime ont fait les frais d’une épreuve d’immunité ratée et d’une stratégie audacieuse mais elle aussi ratée pour échapper à l’élimination. La dispersion des voix et les retournements de vestes auront eu raison de l’ex-alliance des ex-Rouges.

Amertume et résignation se mêlent dans les voix de Louana et Maxime que 20 Minutes a pu interroger, séparément, mais avec les mêmes questions, quelques heures  avant la diffusion de l’épisode. Qui dit destins liés dit interview croisée…

Dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui, au moment où les téléspectateurs découvrent votre élimination ?

Louana : Je n’ai pas du tout envie de revivre ce moment… J’ai vraiment une appréhension de ça parce que ce n’était pas une partie de plaisir.

Maxime : Il y a d’autres épisodes que j’ai plus appréhendé, comme les cruches… Là, je sais à quoi m’attendre et je suis plutôt serein. Mais peut-être que sur le moment ça va peut-être plus dur que ce que je pense…

Qu’avez-vous ressenti au moment de votre élimination ? L’aviez-vous vu venir ?

Louana : Je suis vraiment dégoûtée et déçue parce que je me voyais aller plus loin que ça. La frustration vient aussi du fait que c’est une élimination qui n’est pas seulement à cause de moi… Mais dès que j’ai su que j’étais en binôme avec Maxime, j’ai compris que c’était fini pour nous. Avant cet épisode, je ne me sentais pas du tout en danger, j’avais ma place chez les Rouges, j’avais assuré aux ambassadeurs en tant que cheffe des Rouges, on avait Nicolas en agent secret, on était presque sûrs d’aller jusqu’au bout ensemble…

Maxime : Pour la première fois, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre avec ce conseil. Sur les autres conseils où j’étais menacé je savais exactement combien de voix j’aurais contre moi. Là, non… Donc ça a été un choc. Quand j’ai appris que j’étais avec Louana je me suis dit que les épreuves seraient hyper importantes. Et ensuite j’ai tenté une stratégie pour avoir mon destin entre mes mains, être acteur. Je ne pouvais pas rester immobile en étant sur la sellette, il fallait que ça change, c’était le moment où jamais de tenter quelque chose. Ce qui a coincé c’est que Géraldine et Fouzi n’ont pas souhaité me suivre…

Avez-vous mis du temps à vous en remettre ?

Louana : J’ai mis un peu de temps à digérer l’amertume de mon élimination, j’aurais aimé aller plus loin… Il y a des choses que j’ai eu du mal à digérer mais aujourd’hui ça va.

Maxime : On a passé de longues heures avec Louana à analyser tout ça… Elle a pris ça avec énormément de philosophie, sans rancœur, avec un peu d’incompréhension mais aussi beaucoup de recul. Elle m’a beaucoup aidé parce que pour moi, ça a été difficile. J’ai eu besoin de mettre les choses à plat avec certains candidats pour comprendre, pour digérer.

Appréhendez-vous la finale et les retrouvailles avec les autres aventuriers ?

Louana : Les retrouvailles, non, pas du tout. Il n’y a pas d’animosité entre nous, on est resté très soudés, on fait des week-ends ensemble. En revanche, le clap de fin, ça va faire bizarre. Depuis les premiers castings, le tournage, la diffusion… ça dure depuis plus d’un an cette aventure. Quand ça sera fini, je ne sais pas ce que je vais faire de mes mardis soirs…

Maxime : On a eu l’occasion de se dire tout ce qu’on avait à se dire entre candidats donc j’ai juste hâte de vivre le dénouement j’ai hâte.

Que changeriez-vous à votre aventure si c’était à refaire ?

Louana : Je ne tirerais pas la boule qui m’envoie avec Maxime ! (rires). Sinon, tout me va. Je suis contente et fière de mon aventure, de mes trois victoires individuelles. J’ai été ambassadrice, j’ai été cheffe cuisinière. J’ai assumé et j’ai assuré. Je suis sortie clairement du lot quand même ! Je n’aurais pas aimé être transparente parce que je suis une aventurière dans l’âme.

Maxime : Si c’était à refaire je passerais plus de temps à… parler de nourriture. Les autres candidats parlaient tout le temps entre eux de ce qu’ils allaient manger après le tournage. Moi, pas forcément… Or, ce genre de discussion, ça aide à s’intégrer dans un groupe.

Que retenez-vous de l’aventure et qu’aimeriez-vous que les téléspectateurs en retiennent ?

Louana : Je suis assez contente de mon image dans l’émission, ça véhicule la réalité de ce que je suis. Cette émission m’a permis de savoir où j’en étais psychologiquement et physiquement. Elle m’a permis aussi de changer mon rythme de vie. Je suis à mon compte, donc si j’ai envie de ne pas travailler une journée, je ne travaille pas. Après Koh-Lanta, j’ai pris du recul, du temps pour moi…

Maxime : Je ne suis pas allé lire sur les réseaux ce qu’on dit de moi mais les gens qui me reconnaissent dans la rue sont toujours sympas donc ça me va… Il y a un moment qui résume l’aspect positif de cette aventure. Dans la première épreuve avec les Bleus, quand on gagne avec Samira, je ramène tout de suite le totem à l’équipe. C’est un beau moment parce que, en faisant Koh-Lanta, je souhaitais vraiment faire partie d’une équipe, être un moteur sans écraser personne, que tout le monde y ait sa place.

Qu’est-ce qui a été le plus dur, à part l’élimination ?

Louana : La faim a été dure à gérer sur place. Avoir la boule au ventre toutes les nuits… Là, le mental prend le dessus. On ne peut pas comprendre si on ne l’a pas vécu…

Maxime : Le plus dur c’est quand je vais voir l’épreuve des poteaux et que je n’y serais pas. C’est ça qui manquera à mon aventure.