« Mask Singer » : Qui incarnait la banane, le plus mignon des costumes de la saison ?

MISS MASQUE On a eu un peu de mal à trouver son nom mais la banane a finalement dévoilé son visage dans la finale de la saison 3 de « Mask Singer »

Clément Rodriguez
— 
La banane dans la saison 3 de « Mask Singer »
La banane dans la saison 3 de « Mask Singer » — CHRISTOPHE CHEVALIN/TF1

À quelques heures de la finale, nous n’étions pas encore sûrs d’avoir trouvé son identité. Pendant plusieurs semaines, la banane et ses grelots aux pieds ont retourné le cerveau des enquêteurs et du public de Mask Singer. Même lors de la finale, Jarry s’est risqué à donner les noms de Camélia Jordana et Tatiana Silva, preuve qu'elle n’était pas facile à démasquer. Malheureusement, elle n’a pas décroché le trophée et a terminé à la deuxième place.

Alors qu’on imaginait un profil plutôt sportif au début de la compétition, et que certains membres du jury se sont même demandé s’il s’agissait d’un homme, il s’est avéré qu’Anggun était la première à avoir vu juste. Derrière le costume jaune se trouvait Valérie Bègue ! On peut dire qu’elle a réalisé la performance de la finale grâce à son interprétation de la chanson Hurt de Christina Aguilera. Un joli moment qui a fait verser une petite larme à Jarry.

« J’avais envie de vous piéger un peu. J’ai beaucoup travaillé, je me suis tellement amusée, je voulais aller le plus loin possible, j’ai pris un plaisir fou », a déclaré la finaliste au moment de montrer son visage pour la première fois.

Les indices autour de la banane décryptés

Si elle avait affirmé avoir aimé « porter les couleurs de la France », c’est évidemment car Valérie Bègue a été élue Miss France 2008. Dans les magnétos des précédents épisodes, on avait pu voir la banane faire du surf, en référence à l’émission Les 20 spots les plus incroyables de surf que la miss avait présentée sur MCM en 2010. Le portrait de Marie-Anne Chazel s’était également affiché, en raison de l’affiche qu’elle a partagée avec la comédienne dans la pièce de théâtre Tant qu’il y a de l’amour.

« Les gens se disent que quand on est une banane, on ne peut pas utiliser sa tête. Ils se disent “banane” et “académie française”, ça ne va pas ensemble… Et pourtant si », assurait-elle. Si elle ne faisait pas référence à l'institution vieille de 400 ans grâce à cet indice, Valérie Bègue voulait mener le public sur la piste de L’académie des neuf, le programme de NRJ12 auquel elle a participé en 2015.

« J’aurais pu rester dans mon coin en attendant gentiment la gloire mais non, j’ai forcé la porte pour avoir droit à une seconde chance », dévoilait également le personnage. Dans cette phrase se cachaient en réalité deux indices : la pièce En attendant la gloire dans laquelle elle a jouée ainsi que la série de TF1 Seconde Chance où elle avait fait une apparition. Bref, Valérie Bègue aura banané tout le monde pendant des semaines !